Affordable Access

Les acteurs de la loi HPST confrontés à la recentralisation du secteur médicosocial

Authors
  • Jourdain, Alain
  • Muñoz, Jorge
  • Hudebine, Hervé
Publication Date
Jan 01, 2017
Source
Cairn
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Hypothèse : Par la loi HPST du 21 juillet 2009, l’État semble vouloir reprendre en mains le contrôle du secteur médicosocial en utilisant les instruments élaborés pour le secteur hospitalier, budgets contraints, contrats d’objectifs et de moyens, mise en concurrence des établissements et services, etc. Aussi, l’hypothèse d’une recentralisation des politiques médicosociales par les Agences Régionales de Santé en France (ARS) a été posée dans cet article.Méthode et données : L’analyse sémantique de 27 entretiens avec les acteurs internes et externes des ARS a été réalisée à l’aide du logiciel Alceste afin de décrire et analyser le positionnement de l’ARS avec les acteurs-clés du secteur médicosocial dans deux régions en 2011.Résultats : Le style de planification et la forme du transfert des savoir-faire du sanitaire ont mobilisé les institutions, alors que l’intensité du virage ambulatoire et les modalités d’analyse des besoins mobilisaient les professionnels. Les compromis ont été dépendants de la forme de légitimité démocratique, élective ou participative.Conclusion : L’hypothèse de la recentralisation de la politique de santé par les ARS lors de la période 2009-2013 peut être rejetée au profit d’une reconfiguration des activités et des ressources des acteurs régionaux au centre (ARS et Conseils Départementaux) mais aussi à la périphérie (Délégations territoriales, Fédérations d’associations).

Report this publication

Statistics

Seen <100 times