Affordable Access

Le traitement du Trouble Déficit Attentionnel-Hyperactivité par le méthylphénidate dans une perspective naturaliste critique. Une étude qualitative auprès d’adolescents

Authors
  • Delage, Raphaël
Publication Date
Sep 27, 2017
Source
HAL-Descartes
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Le méthylphénidate est une molécule psychostimulante de la famille des amphétamines, utilisée pour traiter le TDAH depuis la découverte clinico-empirique de ses effets correcteurs de l’hyperactivité et de l’inattention au début du vingtième siècle. En agissant sur la régulation dopaminergique des voies neurales de la motivation, il traite efficacement les symptômes d’hyperactivité et de concentration, améliore à court terme le fonctionnement psycho-social et l’efficacité cognitive des enfants et adolescents atteints de TDAH. A long terme, les études cliniques ne montrent pas de bénéfice évident. Une partie de l’opinion publique, des professionnels de santé et des scientifiques dénonce son utilisation comme une médicalisation inappropriée et dangereuse de l’enfance, masquant les enjeux psychologiques et sociaux réels au bénéfice du commerce des laboratoires pharmaceutiques. L’analyse des résultats scientifiques, des arguments de la critique sociale et de l’ontologie du TDAH et du méthylphénidate permet de comprendre les enjeux de la controverse entre le naturalisme radical et le scepticisme constructiviste et d’en proposer une voie de dégagement. Une étude qualitative auprès d’adolescents révèle qu’ils vivent avant tout la prise du médicament comme un processus d’empowerment biologique et non comme un acte médical traditionnel ou coercitif. Nous proposons de nouvelles perspectives pour améliorer les soins proposés aux patients hyperactifs et inattentifs.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times