Affordable Access

Le stress prénatal : conséquences sur la descendance et prévention des risques chez la femme enceinte

Authors
  • Simonot, Marie
Publication Date
Jan 01, 2023
Source
Hal-Diderot
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Une femme sur cinq souffre de troubles anxieux durant la grossesse. À la suite de l'épidémie mondiale récente, ce chiffre aurait augmenté jusqu'à atteindre 60% en 2020. De nombreuses études in vitro, in vivo et cliniques ont montré différents effets néfastes du stress prénatal sur le développement cérébral et le comportement de la descendance, tels que troubles anxieux, troubles de l'attention/hyperactivité et troubles du comportement. Les mécanismes en jeu et l'étendue des conséquences sont encore mal connus et les méthodes de prévention et traitements sont relativement limités. Ce travail de thèse consiste majoritairement en une synthèse bibliographique sur le stress prénatal, définissant le stress biologique et psychologique, et résumant les résultats pré cliniques et cliniques sur le sujet, ainsi que les recommandations et traitements disponibles. Cette synthèse bibliographique est soutenue par une étude préclinique réalisée lors du master 2 de neurosciences sur les effets du stress au début de la vie sur le comportement et l'expression des gènes hypothalamiques chez les poussins de cailles (Coturnix japonica). Les études réalisées sur le sujet, aussi bien en préclinique qu'en cliniques, tendent à montrer des retards développementaux, modifications des comportements sociaux, des troubles de l'attention et neuromoteurs, une réponse de l'axe hypothalamo-hypophysaire (HPA) perturbée, une augmentation de l'incidence de schizophrénie ainsi qu'une modification des taux de cortisol, corrélés aux changements observés. Différents mécanismes semblent à l'origine de ces perturbations, tels qu'une modification du nombre et de la densité de récepteurs aux glucocorticoïdes et aux minéralocorticoïdes, une dérégulation de multiples neurotransmetteurs ou encore des anomalies structurelles et de connectivité cérébrale. Encore peu de recommandations officielles sont mise en place et aucun traitement spécifique à la femme enceinte n'est disponible pour cette population à risque, et écartée des essais cliniques. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour élucider les mécanismes à l'origine des conséquences néfastes du stress prénatal ainsi que pour mieux définir la ou les périodes critiques. Une approche multidisciplinaire, ainsi qu'un renforcement de la communication entre les différents chercheurs, professionnels de santé, patients et proches permettraient de faciliter la prévention et la prise en charge de l'anxiété chez la femme enceinte.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times