Le réseau ALFONSO et l'atelier d'Annaba

Affordable Access

Le réseau ALFONSO et l'atelier d'Annaba

Authors
  • Roland Waast
Publisher
ORSTOM
Keywords

Abstract

.., LE RÉSEAU ALFONSO ET L'ATELIER D'ANNABA Roland WAAST Je commence en présentant l'auteur collectif de ce livre: ALFONSO. Sa gestation se déroula près de Paris, au printemps 1990. Mais nous ne le savions pas. ALFONSO n'existait pas, ni son réseau de recherche. Tout cela se décida en fin de réunion. Nous étions rassemblés par un atelier de recherche, consacré à l'émergence de communautés scientifiques dans les pays en développement. L'organisateur était le groupe de recherche "Sciences, Techniques, Développement" de l'ORSTOM (un établissement public de recherche français, spécialisé sur les questions du Tiers-Monde). L'idée était d'amener à se confronter plusieurs équipes de recherche, spécialisées sur ce thème et localisées dans les pays concernés. Il avait fallu prospecter sur trois continents. Les équipes de recherche sont rares dans le Tiers-Monde, surtout en ce domaine. On peut s'assurer que le choix ne manque ni en Inde, ni en Amérique Latine. Mais ailleurs, en Asie, en Afrique aussi, l'analyse du développement scientifique et technique en contexte semble occultée, ou idéologisée; elle n'est guère abordée que par des responsables d'appareil, ou temporairement par quelques chercheurs isolés. Pourtant, il s'agissait bien de lier des équipes: le cumul de réOexions et d'observations préalables semblait recommandable, pour une rencontre brassant tant de contextes. Et si les recherches devaient se poursuivre, mieux valait s'appuyer sur des groupes enracinés: la continuité des travaux personnels est trop affectée - particulièrement dans le Tiers-Monde - par les changements de postes, les bouleversements institutionnels ou la migration scientifique. Il y eut une part de curiosité, dans la décision de participer des groupes qui déléguèrent leurs représentants. La discussion allait brasser les plus variés contextes. Nul ne retrouverait ses interlocuteurs de connivence, ou de proximité. Et la confrontation était inévitable, dans le petit groupe d'une douzaine de personnes, rassemblé en

Report this publication

Statistics

Seen <100 times