Affordable Access

Le maltais et les interférences linguistiques

Authors
  • Vanhove, Martine
Publication Date
Jun 10, 2000
Source
HAL-ENAC
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Le mélange de langues de structures morphologiques radicalement différentes n'a pas entraîné que des adaptations à sens unique du maltais vers les autres langues ou inversement. D'emprunts de morphèmes à des accommodements de l'arabe au superstrat siculo-italien, en passant par des créations originales étrangères aux langues sources, toute la gamme du métissage s'est jouée pour résoudre les conflits structuraux nés de ces rencontres. Des compromis formels originaux se sont aussi mis en place, mêlant la morphologie des schèmes à la morphologie concaténative du sicilien et de l'italien. La masse des emprunts de vocabulaire a fait diminuer les restrictions pesant sur la structure syllabique et fragilisé la structure lexématique fondée sur le croisement d'une racine et d'un schème, mais de manière inégale dans les systèmes verbaux et nominaux. Les schèmes sont encore vivants et productifs dans la formation des pluriels nominaux, même pour les emprunts, mais ils sont au contraire moribonds comme procédé de dérivation verbale. Désormais, toute création lexicale se fait au moyen d'emprunts directs et non plus par dérivation.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times