Affordable Access

deepdyve-link
Publisher Website

Covid-19 : la fin de la géographie de l’hypermobilité ?

Authors
  • Dumont, Gérard-François
Publication Date
Jun 01, 2020
Identifiers
DOI: 10.3917/lap.029.0001
OAI: oai:HAL:halshs-02536363v1
Source
HAL-Descartes
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Depuis le progrès des transports aériens et notamment la très forte diminution du besoin d’escales techniques, puis l’essor de la globalisation dans les années 1990, le monde était entré dans une ère d’hypermobilité. Les thuriféraires d’une planète nomade, dédaigneux de ceux qui, tout en aimant le monde, demeuraient attachés à une identité territoriale, s’en réjouissaient. Effectivement, le droit accru à la mobilité, ensuite accentué dans les années 2000 par le développement des compagnies aériennes à bas coût, décelait des avantages, par exemple pour les pays sachant valoriser leurs atouts économiques et touristiques. Mais la pandémie de covid-19 a révélé que l’hypermobilité avait égale-ment des inconvénients.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times