Affordable Access

deepdyve-link
Publisher Website

Le corps, la parure, le vêtement chez les Orientaux dans l'Empire ottoman vus par les voyageurs français du xvi`supbe`/supb au xvii`supbe`/supb siècle : un regard entre exotisme et ethnologie `ib(1545-1715)`/ib

Authors
  • Farganel, Jean-Pierre
Publication Date
Jan 01, 2001
Identifiers
DOI: 10.4267/2042/14525
OAI: oai:cairn.info:HERM_030_0125
Source
Cairn
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

La vision de l’autre est souvent empreinte de stéréotypes liés à l’aspect physique et vestimentaire. Les stéréotypes liés à la perception de l’altérité chez les Orientaux par les voyageurs français ont connu une profonde mutation au cours de la période moderne. Entre 1545 et 1615, cette perception était surtout religieuse et l’aspect physique et vestimentaire était, en général, secondaire, sauf chez Belon. Durant la seconde moitié du xviie siècle, le dépassement de l’Humanisme et de l’Aristotélisme a modifié la nature de ces stéréotypes qui étaient de plus en plus liés à la parure, aux vêtements, au corps et aux pratiques corporelles. Les descriptions physiques des Levantins devenaient plus précises et plus importantes, notamment avec Thévenot. Elles prenaient de plus en plus l’aspect d’une approche ethnologique quand le rationalisme des Lumières annoncé par Tournefort prit le pas sur l’exotisme. En abandonnant une explication du monde fondée sur la divine providence au profit des causes naturelles, certains voyageurs, comme de Tott ou Volney, inventèrent une perception de l’Autre fondée sur la race définie par des caractères physiques.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times