Affordable Access

L’évaluation dans le contexte universitaire chinois : éléments de linguistique et de psycholinguistique pour l’analyse de productions écrites en FLE

Authors
  • Ivanova-Fournier, Petya
Publication Date
Jun 03, 2019
Source
HAL-Descartes
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Cette thèse a pour objectif d’étudier trois pratiques distinctes d’évaluation en Français langue étrangère dans le contexte universitaire chinois, afin de proposer des orientations pour remédier aux difficultés d’apprentissage. Elle s’inscrit selon une double dynamique, d’un côté elle tente de situer l’enseignement, l’apprentissage et l’évaluation du français dans son environnement culturel, éducatif, institutionnel et méthodologique ; d’un autre côté, elle cherche à évaluer la compétence à communiquer à l’écrit dans des textes d’apprenants chinois.La démarche adoptée est à la fois empirique et interventionniste. Le modèle empirique de l’évaluation prend pour base l’université chinoise où s’inscrit le trajet de l’évaluation avec ses acteurs et ses actes, et qui s’articule avec deux autres niveaux, les épreuves nationales de français en Chine, et les épreuves internationales dans les projets de mobilité. La réflexion développée s’adosse à un corpus de productions écrites d’étudiants chinois en deuxième année à l’université. L’analyse et l’évaluation de ces productions permettent de cerner deux difficultés majeures, l’une liée au processus rédactionnel en langue étrangère, l’autre au caractère subjectif de l’évaluation d’un texte. L’articulation entre les niveaux universitaire, national et international implique une démarche interventionniste, le but est de proposer des pistes à aider les étudiants à améliorer leur compétence écrite afin de réussir leur évaluation à l’université, comme aux niveaux national et international. La recherche s’intéresse au processus rédactionnel dans sa globalité, elle montre qu’il est nécessaire de mettre en évidence les difficultés des scripteurs au cours de la rédaction en langue seconde. Elle s’appuie sur les notions d’évaluation, de compétence à communiquer à l’écrit, ainsi que des procédés de cohérence, cohésion et connexion. Des outils d’analyse hétérogènes sont mis en place à partir des théories de l’argumentation pour étudier la dimension interculturelle de la recherche. Ce volet implique des valeurs, des croyances et des attitudes qui ne sont pas évaluables dans les textes des étudiants, mais qui se situent au cœur même de la réflexion didactique de l’enseignement et l’apprentissage d’une langue étrangère.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times