Affordable Access

L’atelier slam comme exemple de relation d’interdépendance et de complémentarité entre l’écriture et l’oralité

Authors
  • GENDRON, Catherine
Publication Date
Jun 01, 2020
Source
HAL
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Les recherches actuelles sur l’oralité en contexte scolaire montrent que celle-ci est le plus souvent envisagée comme étant au service de la lecture et de l’écriture. C’est aussi ce qu’aurait tendance à laisser croire l’appellation « ateliers d’écriture » désignant les ateliers slam, reléguant les compétences orales accompagnant cette activité au rang de secondaires. Or, le slam est justement l’un des lieux qui permettent de penser la relation écriture-oralité de manière différente. En effet, un slam est destiné à être clamé. Il est donc écrit pour être dit et entendu. Par conséquent, l’écriture doit être toute entière dirigée vers la mise en voix et la mise en rythme. Pour autant, si le travail d’écriture est totalement dépendant du message oral à produire, la réciproque est aussi vraie. Parce que le travail d’écriture est une étape indispensable vers la performance orale, cette dernière s’appuie sur un texte écrit pensé et calculé de manière à permettre à la voix et au corps de lui donner vie.Prenant exemple sur des ateliers slam menés en contexte scolaire depuis quelques années, dans cet article, nous proposons de démontrer qu’écriture et oralité sont unies, non pas par une relation de compétition ou d’opposition mais, au contraire, par une relation d’interdépendance et de complémentarité.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times