Affordable Access

La variabilité technologique et morphométrique des pointes de projectile aurignaciennes en matière osseuse : implications cognitives, sociales et environnementales

Authors
  • Doyon, Luc
Publication Date
Sep 25, 2017
Source
Kaleidoscope Open Archive
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Au cours de la deuxième moitié du SIM3 (entre 41 et 29 ka cal AP), et pour la première fois dans l’histoire de l’humanité,les artisans préhistoriques dispersés sur l’ensemble du continent européen intègrent les matières osseuses – ivoire,os et bois de cervidé – à leurs stratégies technologiques pour la manufacture de pointes de projectile aurignaciennes. Cestechnologies comprennent deux catégories, les pointes à base fendue et celles à base massive. Malgré leur standardisationapparente, la variabilité des formes et des dimensions des armatures mérite d’être explorée afin de comprendre en quoi cesdonnées peuvent préciser nos connaissances sur l’organisation technologique de ces sociétés et sur l’histoire de la dispersiondes populations d’Homo sapiens en Europe. Dans le cadre de cette thèse, la morphométrie géométrique est adaptéeà l’étude de la culture matérielle dédiée aux activités cynégétiques; l’échantillon directement concerné par cette analyseregroupe 547 armatures mises au jour dans 49 sites répartis entre la façade atlantique et les Carpates. Cette approchepermet l’identification de huit conceptions volumétriques reproduites par les artisans aurignaciens pour la manufacturedes pointes à base fendue, et de deux pour les pointes à base massive, une d’entre elles se déclinant en six variantes. Larépartition spatiotemporelle de ces conceptions indique que les pointes de projectile aurignaciennes en matière osseusene constituent pas un proxy de la dispersion des Homo sapiens nouvellement arrivés en Europe, mais signalent plutôt lafédération de populations déjà présentes sur le continent et liées les unes aux autres par le développement de stratégies socioéconomiquesparticulières. Ainsi, l’apparition de ces technologies dans le registre archéologique est interprétée commeune solution aux contraintes imposées par une mobilité accrue des groupes; l’adoption subséquente de l’innovation surl’ensemble de l’Europe est mise en relation avec l’éruption des champs Phlégréens. Enfin, la mutation typologique observéepar le remplacement des pointes à base fendue par celles à base massive suggère des transformations profondes dans lamise en œuvre des stratégies technologiques. Les pointes à base fendue témoignent de l’adoption d’une stratégie planifiéesur le long terme tandis que les pointes à base massive se conforment aux critères attendus dans le cadre d’une stratégieexpéditive et ce, indépendamment de la conservation de patrons de mobilité similaires.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times