Affordable Access

La pompe à pistons dans l’Antiquité

Authors
  • Fleury, Philippe
Publication Date
Mar 13, 2003
Source
Kaleidoscope Open Archive
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

La pompe à eau à pistons naît probablement à Alexandrie, dans la première moitié du IIIe siècle a.C., dans le contexte des travaux de Ctésibios sur la pompe à air pour l’orgue hydraulique et sur la catapulte à air comprimé. L’ouvrage de Philon de Byzance intitulé Pneumatiques, au milieu du IIIe siècle a.C., est le premier texte conservé à mentionner (et à décrire) la pompe à eau. Ensuite nous avons un « trou » de deux siècles, jusqu’au texte du De architectura de Vitruve qui décrit la « machine de Ctésibios » (machina Ctesibica) vers 25 a.C. Entre deux, aucune mention dans les textes, aucun témoignage archéologique ; les plus anciens restes de pompe découverts datent du début du Ier siècle p.C. Nous laissons de côté le texte de Philon qui pose divers problèmes de transmission pour commencer notre étude au Ier siècle a.C. qui nous paraît marquer le début de la véritable diffusion de cet appareil. L’essentiel de notre enquête porte donc sur la période impériale romaine avec juste une « excursion tardive » dans les textes des lexicographes et encyclopédistes du VIe - VIIe p.C. Nous parcourons d’abord les sources littéraires et épigraphiques, puis les sources archéologiques avant de nous arrêter sur les textes de Vitruve et de Héron d’Alexandrie qui nous permettront d’approfondir les modes de construction et de fonctionnement de la pompe à pistons destinée à puiser de l’eau.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times