Affordable Access

La forme V tafa''ala de l'arabe classique vue par le grammairien Raḍī al-dīn al-Astarābāḏī

Authors
  • Larcher, Pierre
Publication Date
Jan 01, 2012
Source
HAL-UPMC
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Le grammairien Raḍī al-dīn al-Astarābāḏī (m. 688/1289) propose dans le Šarḥ al-Šāfiya une description tout à la fois systématique et fine de la la forme V tafa''ala. Là où Ibn al-Ḥāǧib (m. 646/1249) se contente de lister des valeurs, l'esprit de système conduit Astarābāḏī à faire de tafa''ala partout le " corrélat résultatif " (muṭāwi') d'un II fa''ala réel ou virtuel (II pouvant ne pas être attesté) : ce faisant, ne dépasse-t-il pas la traditionnelle notion de muṭāwa'a vers une notion plus compréhensive de réflexivité, regroupant non plus seulement réfléchi-passif et réfléchi-moyen à sujet non agentif, mais également désormais réfléchi-moyen à sujet agentif ? Mais c'est l'esprit de finesse qui le conduit à distinguer soigneusement entre base nominale et base verbale ; si la base est verbale, entre verbe d'action et verbe d'état ; si la base est un verbe d'action, entre action " concrète " et activité pyschologique, sur le plan sémantique, verbe intransitif ou transitif, sur le plan syntaxique ; s'il est transitif, entre objet ayant le trait + humain ou - humain ; enfin, si la base est nominale, entre au moins deux relations unissant l'objet du verbe à sa base, sur le plan sémantique. Ce faisant, Astarābāḏī donne une description tout à la fois unifiée et diversifiée de tafa''ala, dont le caractère " raisonné " la recommande hautement à l'attention des linguistes arabisants d'aujourd'hui.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times