Affordable Access

Access to the full text

L´accouchement des grossesses gémellaires et pronostic materno-fœtal dans un Centre Universitaire Tunisien de niveau 3: étude rétrospective à propos de 399 cas

Authors
  • Zedini, Chekib1, 2, 3
  • Bannour, Rania1, 2, 3
  • Bannour, Imen2, 3, 4
  • Bannour, Badra2, 3, 4
  • Jlassi, Majdi2, 4
  • Goul, Leila2, 4
  • Khairi, Hedi2, 4
  • 1 Department of Family and Community Medicine, Faculty of Medicine, Sousse, 4000 Sousse, Tunisia,
  • 2 Faculty of Medicine Ibn Al Jazzar, University of Sousse, Sousse, Tunisia,
  • 3 Research Laboratory “LR12ES03”, 4002 Sousse, Tunisia,
  • 4 Department of Gynecology and Obstetrics, University Hospital Farhat Hached, Street Doctor Moreau, 4000 Sousse, Tunisia
Type
Published Article
Journal
Pan African Medical Journal
Publisher
Pan African Medical Journal
Publication Date
Aug 03, 2020
Volume
36
Identifiers
DOI: 10.11604/pamj.2020.36.237.19179
PMID: 33708328
PMCID: PMC7908314
Source
PubMed Central
Keywords
Disciplines
  • Case Series
License
Green

Abstract

En dépit des progrès obstétricaux et pédiatriques, les grossesses gémellaires représentent une situation à haut risque aussi bien pour le déroulement de la grossesse que pour l´accouchement et reste encore une situation angoissante pour l´équipe obstétricale. Le but de cette étude était de décrire la pratique des accouchements des grossesses gémellaires au service de gynécologie obstétrique de Sousse, de décrire le pronostic maternel et fœtal et d´analyser les facteurs pouvant l´influencer. Nous avons réalisé une étude descriptive, rétrospective portant sur les accouchements des grossesses gémellaires sur une période de deux ans. Ont été incluses dans l´étude les grossesses gémellaires ayant atteint au moins 28 semaines d´aménorrhée (SA) et les femmes ayants une grossesse gémellaire compliquée d'une mort fœtale in utéro. Ont été exclues les femmes ayant une grossesse gémellaire et ayant accouchés avant 28 SA. Les grossesses bi-choriales bi-amniotiques représentaient 67% des cas, contre seulement 11,5% de grossesses mono-choriales bi-amniotiques et 3% de grossesses mono-choriale mono-amniotique. Nous avons recensé 52 césariennes programmées. Le travail a été spontané dans 304 cas. Il a été déclenché dans 43 cas. Au total 178 parturientes ont accouché par voie basse (44,6%), contre 215 par voie haute (53,9%). Le taux de césarienne pour le deuxième jumeau était de 1,5%. Quand l'accouchement était par voie basse, 19 cas de complications ont été observés (10,7%). Nous avons analysé le score d'Apgar du premier jumeau et du deuxième jumeau en fonction du mode d'accouchement. Il n'y a pas eu de différence statistiquement significative du score d'Apgar entre les deux voies d'accouchement. La morbi-mortalité périnatale est plus importante pour le deuxième jumeau que pour le premier jumeau. La morbidité maternelle en cas d´accouchement par voie basse était supérieur à la morbidité en cas d´accouchement par césarienne. Il n´y a pas de différences significatives dans le score d´Apgar selon que les enfants sont nés par voie basse ou par césarienne.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times