Affordable Access

Investir en cave : passion, raison ou spéculation

Authors
  • Pivot, Catherine
Publication Date
Sep 22, 2014
Source
HAL-UPMC
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Investir en cave : passion, raison ou spéculation Catherine PIVOT 1 « Toute personne qui prétend à la notoriété bourgeoise se doit d'avoir sinon sa vigne, au moins sa cave 2 » Au fil du temps, le vin a quitté le cuvage pour la table et s'est aussi enfouit dans la cave. Le vin que l'on posait avec plaisir quotidiennement sur la table aux côtés de nombreux aliments, a été étiqueté, promu, anobli et glorifié par les mots, voir classifié à l'aide de sigles (AOC, AOP, IGP, etc.) avec pour conséquence que l'on le recherche, qu'on le collectionne et donc que l'on le « garde » souvent plus qu'on le consomme. Aux côtés du buveur, du gourmet ou bien du dégustateur, deux personnages sont apparus : l'expert et le financier pour qui la représentation sociale du vin est nouvelle. Le vin devient un produit de luxe qui change de statut et dont les prix explosent souvent. Selon Pierre-Marie Chauvin (2010) 3 , chaque groupe et chaque génération construisent leur représentation sociale à partir des informations reçues de son environnement. Certains vins deviennent des « archétypes » dont on parle plus que l'on boit passant ainsi du statut de produit à celui d'idée devenant des actifs potentiels d'investissement. Ces vins ne descendent plus dans des caves mais deviennent des objets de collection ou entrent dans des portefeuilles. La lecture des journaux et les consultations des sites internet consacrés au vin permettent d'ailleurs de constater que certains vins et les vignobles qui leur sont associés sont des placements privilégiés pour de riches investisseurs français ou étrangers, que les vins haut de gamme font rêver de nombreux amateurs mais aussi des spéculateurs en quête de plus-value. Actuellement même si des risques existent toujours quant à leur potentiel de valorisation, les performances passées du « vin » attirent des investisseurs en quête de diversification. Les motifs associés à la constitution d'une cave au sens « ensemble de bouteilles » sont divers: le plaisir de pouvoir « descendre » dans sa cave (associé traditionnellement aux buveurs, aux gourmets et aux dégustateurs) ou la recherche de produits nouveaux ou d'opportunité de bonnes affaires (avec les nouveaux venus que sont les financiers, les internautes et les bloggeurs). Chaque acheteur peut alors développer une stratégie d'achat soit verticale (un même vin pour des millésimes différents) soit horizontale (des vins différents mais d'un même millésime) soit simplement liée au hasard des opportunités. Plusieurs circuits d'approvisionnement se font alors concurrence : en directe à la propriété, auprès de négociants ou de caviste, lors de ventes aux enchères et de plus en plus par les sites de e-commerce. « Créer une cave » ne signifie pas obligatoirement investir en cave. Pour l'investisseur en vin, le mot «cave» est l'équivalent du mot « portefeuille » pour l'investisseur boursier. La volonté d'investissement s'intègre alors dans le cadre d'une stratégie de diversification de portefeuille (associée aux gestionnaires de patrimoine, aux financiers voire aux spéculateurs) avec souvent la croyance en une garantie sur le long terme de valorisation d'un patrimoine. Cependant il suffit de consulter l'un des sites de e-commerce du vin pour constater que le

Report this publication

Statistics

Seen <100 times