Affordable Access

Access to the full text

Investigation d’un foyer épidémique de bilharziose urinaire dans l’école primaire du village de Guébo 2, Abidjan, Côte d’Ivoire

Authors
  • Soumahoro, M. K.1
  • Bosson-Vanga, A. H.1
  • Coulibaly, K. J.1
  • Sidibé, S.2
  • Angora, E.1
  • Kouadio, K.1
  • N’Douba, A. Kakou1
  • Sissoko, D.3
  • Dosso, M.1
  • 1 Institut Pasteur de Côte d’Ivoire, Abidjan 01, 01 BP 490, Côte d’Ivoire , Abidjan 01 (Côte d’Ivoire)
  • 2 Centre régional des œuvres universitaires d’Abidjan, Abidjan 08, 08 BP 42, Côte d’Ivoire , Abidjan 08 (Côte d’Ivoire)
  • 3 université Bordeaux-Segalen, Inserm U867 & centre René-Labusquière (département de médecine tropicale), faculté de médecine, 146, rue Léo-Saignat, Bordeaux cedex, F-33076, France , Bordeaux cedex (France)
Type
Published Article
Journal
Bulletin de la Société de pathologie exotique
Publisher
Springer Paris
Publication Date
May 16, 2014
Volume
107
Issue
3
Pages
185–187
Identifiers
DOI: 10.1007/s13149-014-0362-9
Source
Springer Nature
Keywords
License
Yellow

Abstract

Nous rapportons les résultats d’une investigation d’épidémie de Schistosoma haematobium (S.h) survenue à l’école primaire du village de Guébo 2 en 2012. Parmi les 250 enfants, 107 (42,8 %) étaient porteurs confirmés de S.h. Les facteurs associés à la présence d’œufs de S.h dans les urines étaient: l’âge ≥ 10 ans (OR=2,6 [1,1–6,2]) et l’autodéclaration de baignade dans la rivière (OR= 14,0 [4,7–42,5]). En riposte, un déparasitage massif des populations des villages de Guébo 1 et 2 a été effectué.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times