Affordable Access

Interactions « biofilm-herbivores » : influence de la qualité des ressources alimentaires sur l'état physiologique des herbivores

Authors
  • Gambonnet, Jean-Bastien
Publication Date
Jan 01, 2016
Source
HAL-Descartes
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Dans un but d’ingénierie écologique, l’implantation d’espèces herbivores peut s’avérer un outil prometteur pour limiter les développements excessifs et potentiellement néfastes de biofilms dans des systèmes naturels ou anthropiques tels que les bassins d’infiltration. Afin de répondre à la problématique de colmatage des bassins d’infiltration de Crépieux-Charmy, le LEHNA propose d’introduire un brouteur (Viviparus viviparus) pour limiter ces développements sous l’effet des interactions « producteur primaire-herbivore ». Les interfaces « eau-sédiment » de ces bassins d’infiltration sont en effet colonisés par des biofilms aux composantes algales plus ou moins denses au cours des saisons et aux compositions variables suivant les bassins. Se pose alors la question du maintien de Viviparus viviparus sur une année complète et dans l’ensemble des bassins du site. Ce TFE consiste donc à mieux comprendre les interactions « biofilm-brouteurs » afin de déterminer plus précisément comment la qualité des ressources alimentaires, c’est à dire des biofilms, influence l’état physiologique de ces herbivores. Pour répondre à cette problématique, un protocole expérimental, s’appuyant sur les théorie de la stoechiométrie, a été élaboré afin de tester les effets de la qualité de trois sources de nourritures différentes sur la constitution des réserves énergétiques (glycogène, triglycérides, protéines) et sur les taux de croissance de Viviparus viviparus.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times