Affordable Access

deepdyve-link
Publisher Website

Increased risk of colonic neoplasia in patients with sporadic duodenal adenoma

Journal
Gastroentérologie Clinique et Biologique
Publisher
Elsevier
Publication Date
Jan 01, 2009
Volume
33
Issue
5
Identifiers
DOI: 10.1016/j.gcb.2008.10.018
Disciplines
  • Medicine
License
Unknown

Abstract

Résumé Introduction Des études récentes ont montré une augmentation importante du risque de néoplasie colorectale chez les malades ayant un adénome duodénal. Le but de cette étude cas témoins rétrospective était de confirmer ce risque. Patients et méthodes Les résultats de la coloscopie réalisée dans un centre hospitalier universitaire chez 29 patients ayant un ou plusieurs adénomes duodénaux sporadiques ont été comparés à ceux d’un groupe témoin indemne d’adénomes duodénaux, apparié sur le sexe et l’âge dans un rapport 1:2. Les patients avec néoplasie ampullaire, polypose adénomateuse familiale ou autre maladie héréditaire connue du tube digestif ont été exclus. Les témoins avaient eu une exploration endoscopique haute et basse pour explorer des douleurs abdominales ou des troubles du transit; ceux ayant une anémie ou une hémorragie digestive étaient exclus. Les lésions néoplasiques trouvées à la coloscopie ont été classées en adénomes, adénomes avancés (taille ≥ 10 mm, contingent villeux ou dysplasie de haut grade), cancers et néoplasies avancées (regroupement des cancers et des adénomes avancés). La comparaison entre les groupes a été faite à l’aide du test exact de Fisher ou le t-test. Les odds-ratios (OR) et les intervalles de confiance à 95 % ont été calculés en cas de différence significative. Résultats L’âge moyen des 29 cas (sept femmes et 22 hommes) était de 63,2 ans et celui des 58 témoins (14 femmes et 44 hommes) de 62,5 ans. Des antécédents familiaux de cancer colorectal au premier degré étaient présents chez quatre cas (13,8 %) et huit témoins (13,8 %) ( p = NS). La coloscopie montrait un ou plusieurs adénomes chez 15 cas (51,7 %) et 11 témoins (19 %) ( p = 0,0027) (OR 1,87 [1,0–3,49]), des adénomes avancés chez quatre cas (13,8 %) et trois témoins (5,2 %) ( p = NS), un adénocarcinome colique chez trois cas (10,3 %) et chez aucun témoin (0 %) ( p = 0,03). Une néoplasie avancée était présente chez sept cas (24,1 %) et trois témoins (5,2 %) ( p = 0,014) (OR 2,86 [0,96–8,52]). Les résultats n’étaient pas significativement modifiés après exclusion des patients ayant des antécédents familiaux de cancer colorectal. Conclusion Malgré le manque de puissance de cette étude, ces résultats confirment que les patients ayant un adénome duodénal sporadique constituent un groupe à risque élevé d’adénomes et de néoplasies avancées, justifiant la réalisation d’une coloscopie.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times