Affordable Access

Impacts de la variabilité spatiale de l'occupation des sols sur l'érosion éolienne et les transports de nutriments dans le terroir de Banizoumbou (sud-ouest du Niger)

Authors
  • Touré, A.A.
  • Tidjani, A.D.
  • Rajot, Jean-Louis
  • Bouet, Christel
  • Garba, Z.
  • Marticorena, B.
  • Ambouta, K.J.M.
Publication Date
Jan 01, 2017
Source
Horizon / Pleins textes
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Au Sahel, l'érosion éolienne cause des pertes en terres et en nutriments. Au Niger méridional, cette orme érosion est une cause majeure de la dégradation de l'environnement. Le paysage de ce milieu est dominé par une juxtaposition de surfaces exploitées sous culture pluviale, et de jachères d'âges différents. L'objectif de ce travail est de quantifier les flux d'érosion éolienne et les transferts de nutriments associés en fonction du type d'occupation du sol sur une saison entière. Il apparaît que l'érosion éolienne est faible dans la jachère ancienne (Pi) du fait d'un fort couvert végétal (80%). Cette occupation du sol a respectivement émis près de 7 et 3 fois moins de flux d'érosion que le champ (Pc) et la jachère d'une année (Pj). De même, la somme des bases échangeables sur la jachère ancienne (2,669 Mèq/100g) est supérieure à celles sur le champ (2,085 Mèq/100g) et la jachère jeune (2 Mèq/100g). Ceci est lié, en particulier, au piégeage des particules et des nutriments associés transportés depuis les surfaces très sensibles à l'érosion éolienne (champ et jachère jeune) par le couvert végétal de la jachère ancienne.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times