Affordable Access

Publisher Website

Impact d’un livret thérapeutique sur la qualité des prescriptions médicamenteuses des résidents d’EHPAD

Authors
  • Fauvelle, Francis
  • Kabirian, Fariba
  • Domingues, Alison
  • Tubach, Florence
  • Gault, Nathalie
  • Abbas, Rachid
Type
Published Article
Journal
Thérapie
Publisher
Elsevier
Publication Date
Aug 04, 2015
Volume
70
Issue
6
Pages
515–521
Identifiers
DOI: 10.2515/therapie/2015037
Source
EDP Sciences
Keywords
Disciplines
  • Thérapeutique / Therapeutics
License
White

Abstract

Objectif. Le risque iatrogénique est important chez le patient âgé poly-pathologique en raison du nombre de médicaments prescrits. La filière gériatrique « 93 sud » a mis en place un projet autour du médicament en élaborant un livret thérapeutique. Cette étude évalue la conformité des prescriptions des résidents des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) de la filière gériatrique « 93 sud », avant et après la diffusion d’un livret thérapeutique. Méthodes. Cette étude avant-après a porté sur les prescriptions d’un groupe de résidents de 8 EHPAD, suivi deux jours fixés au hasard avant diffusion du livret en 2012 (n = 503) et après diffusion en 2013 (n = 334). Le recueil de données a été effectué à partir des dossiers médicaux, et des entretiens avec les médecins coordonnateurs et le personnel soignant des EHPAD. Un score de qualité de prescription a été calculé par rapport au livret (de 0 - mauvaise conformité, à 6 points – conformité parfaite) à partir de 6 items. Résultats. L’âge, le poids médian, et les valeurs médianes de créatinine étaient respectivement de 88 ans, 61,0 kg et 74,9 μmoles/L avant la diffusion du livret, et de 88 ans, 59,6 kg et 77,0 μmoles/L après la diffusion du livret. Le délai médian depuis la dernière pesée était de 31 jours avant, et de 59 jours après la diffusion du livret. Pour la dernière créatininémie, le délai médian était de 112 jours (avant) et 108 jours (après). Les résidents étaient traités en médiane par 8 médicaments différents par jour avant et après la diffusion du livret. La conformité des prescriptions n’a pas été améliorée après diffusion du livret passant de 87,5 % à 80,0 % (p < 10-3), la qualité formelle des prescriptions a été améliorée avec un score moyen passant de 4,23 à 4,40 (p < 10-4). La surveillance des médicaments à risque est restée insuffisante avec 34,2 % avant et 32,4 % après. Conclusion. En EHPAD, le livret thérapeutique améliore la qualité formelle des prescriptions mais pas la conformité des prescriptions, ni la prescription de surveillance des traitements à risque.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times