Affordable Access

Identité professionnelle des jeunes en situation de handicap

Authors
  • Lefer Sauvage, Gaëlle
  • Weiss, Pierre-Olivier
Publication Date
Jan 17, 2024
Source
HAL
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

L’identité professionnelle est une composante de l’identité globale de la personne, et prend naissance dans les organisations du travail (Perez-Roux, 2011) ainsi que dans une dynamique individuelle développementale (Lannegrand-Willems, 2014). La question porte sur le caractère contrastif des processus et dynamiques impliqués dans ce développement identitaire, considérant que la culturelle « donne une forme à l’esprit » (Bruner, 1996), d’autant plus que certains champs de recherche restent non investis, notamment auprès de personnes en situation de handicap.Les premières enquêtes menées à Mayotte montrent que l’orientation vers la formation professionnelle est fortement accentuée par leurs stages de découverte en troisième au collège (Lefer Sauvage et Mercier, 2021). Les adolescents font face à de fortes tensions sociétales quant à leur rôle et statut (Morano, 2023 ; Blanchy, 1980) et le contexte d’insertion délétère (Insee, 2019).De plus, les gestes professionnels construits en formation sont parfois très éloignés du contexte de l’entreprise et de la vie quotidienne des élèves : quel sens prend le fait de travailler sur un robot de cuisine si le mot n’existe pas en langue locale et si le robot n’est jamais un outil de travail en dehors du lycée professionnel ? Ces éléments rappellent que le système éducatif de Mayotte est conçu dans un mouvement de « rattrapage » par rapport à l’Hexagone, avec des adaptations à la marge, mais sans transformation du système global, et qu’il est sous-tendu par deux conceptions de la nation et de la République françaises (Dimier, 2005), entre assimilationniste et centralisatrice versus inclusive autonomisante. Aussi, accueillir la diversité, sans exclure, devient un enjeu considérable.À partir des travaux sur l’identité professionnelle des enseignants (Perez-Roux, 2014), notamment spécialisés (Perez-Roux, 2016), et de la genèse instrumentale (Rabardel, 1995), la méthodologie consiste en un croisement entre une expérimentation en lycée professionnel menée autour d’un montage vidéo sur tablette tactile, et d’une enquête de terrain ethnographique.Partant du point de vue et de l’expérience vécue de l’élève, les analyses qualitatives, menées sur différentes traces d’activités, mettent en valeur la manière dont le dispositif de recherche immersive aura une incidence sur la posture et la dynamique de son pouvoir d’agir sur l’outil numérique (Rabardel, 1995). Les résultats présentent une mobilité identitaire qui se développe grâce au dispositif numérique, mais aussi des dimensions de l’identité (en matière de rapport à la temporalité, de rapport aux liens dans la société et de rapport au travail) qu’il serait intéressant d’affiner.Les premiers résultats de recherche marquent alors un premier questionnement sous-jacent à ce qu’on nomme la culture : le travail de recherche s’inscrit-il ici dans une manière d’être au monde (au sens ontologie, plutôt soutenu par Descola), ou s’inscrit-il dans une manière de changer le monde (ontogenèse, plutôt soutenu par Ingold) ?

Report this publication

Statistics

Seen <100 times