Affordable Access

I²PHEN : une nouvelle plateforme de télésurveillance médicale basée sur l'Internet des Objets

Authors
  • Picard, Alexis
Publication Date
Dec 03, 2020
Source
HAL
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

La télésurveillance médicale est un domaine encore en plein développement en France. C'est une branche de la télémédecine qui a pour vocation de permettre à un médecin de recueillir et d'interpréter à distance les données nécessaires au suivi médical d'un patient. Elle permet, entre autres, d'améliorer le suivi médical à distance des personnes âgées en perte d'autonomie ou atteintes de pathologies chroniques (insuffisance cardiaque, diabète et hypertension artérielle par exemple), et ainsi elle favorise leur maintien à domicile et prévient au plus tôt d'éventuelles hospitalisations.Cette Thèse CIFRE au sein de l'entreprise MainCare (éditeur majeur de solutions digitales pour le monde de la santé) nous a permis de proposer la nouvelle plateforme I²PHEN (IoT Interoperable Platform for Health moNitoring low power) au sein de laquelle le suivi des paramètres de santé du patient est réalisé à l'aide d'objets connectés (tensiomètre, thermomètre, glucomètre, ...) qui communiquent avec la plateforme distante (monitoring de données distribuées). Le serveur de récupération peut alors déclencher des alertes, définies au préalable avec les équipes médicales. Le choix technologique des réseaux utilisés est un point majeur. En effet, les réseaux LPWAN (Low-Power Wide Area Network) offrent une alternative rentable et moins coûteuse en énergie que les réseaux cellulaires pour transmettre des petites quantités de données, sur des distances importantes et à partir de capteurs et d'objets faible puissance alimentés sur batterie. Ce domaine étant nouveau, et encore peu dédié au domaine médical, il a été nécessaire de développer de nouveaux axes de recherche comme COMMA, notre nouvel algorithme adaptatif pour réduire la consommation énergétique et les interférences en mobilités quotidiennes. Le premier verrou a été la consommation énergétique, en relation avec la qualité de service, de ces nouveaux réseaux dans le domaine critique de la santé. Le second verrou, et probablement le plus difficile, a été de proposer des solutions d'interopérabilité pour que les objets connectés puissent dialoguer via ces nouveaux réseaux avec la plateforme distante, par l'intermédiaire d'une passerelle locale (basée sur Arduino). Au final, la plateforme que nous proposons dans notre plateforme permet le télémonitoring des patients de bout en bout, interopérable et économe en énergie.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times