Affordable Access

Hépatotoxicité des inhibiteurs de tyrosine kinase du récepteur de l' Epidermal Growth Factor (à propos d'un cas d'hépatite fulminante sous erlotinib)

Authors
  • DESPLECHIN, Arnaud
  • CORTOT, Alexis
Publication Date
Jan 01, 2011
Source
OpenGrey Repository
Keywords
Language
French
License
Unknown

Abstract

L arsenal thérapeutique dans le traitement du carcinome bronchique non à petites cellules(CBNPC) connaît de profonds changements ces dernières années avec l arrivée des thérapies ciblées tels que les inhibiteurs de tyrosine kinase du récepteur de l Epidermal Growth Factor :géfitinib et erlotinib. Nous rapportons le cas d une patiente de 68 ans, non fumeuse atteinte d un adénocarcinome pulmonaire au stade métastatique. Après deux lignes de chimiothérapie, elle recevait de l erlotinib. Trois semaines après le début du traitement la patiente a présenté une hépatite fulminante sous erlotinib conduisant au décès. Le diagnostic d une hépatite médicamenteuse est complexe et s appuie sur des critères cliniques et biologiques. Différents scores d imputabilité existent pour aider le praticien dans cette démarche. Les événements indésirables graves liés à un médicament doivent être notifiés à la pharmacovigilance. L hépatite fulminante d origine médicamenteuse sous erlotinib est exceptionnelle. En revanche l hépatotoxicité de ces nouveaux traitements est moins connue. Identifier les facteurs de risque et réaliser une surveillance de la biologique hépatique de façon rapprochée pourraient réduire le risque d hépatite sévère. / LILLE2-BU Santé-Recherche (593502101) / Sudoc / Sudoc / France / FR

Report this publication

Statistics

Seen <100 times