Affordable Access

Global versus local changes in upwelling systems

Authors
  • Binet, Denis
  • Samb, B.
  • Taleb Sidi, M.
  • Levenez, Jean-Jacques
  • Servain, Jacques
Publication Date
Jan 01, 1998
Source
Horizon / Pleins textes
Keywords
Language
English
License
Unknown
External links

Abstract

Les données de captures d'une pêcherie industrielle établie au large du Sahara et de la Mauritanie permettent de décrire deux périodes de forte abondance et d'expansion de la sardine (#Sardina pilchardus$) vers le sud, ainsi que les changements concomittants qui se sont produits parmi les autres espèces pélagiques. Dans le milieu des années 70, les prises ont été multipliées par six jusqu'à dépasser 600 000 t en 1976-1977, puis elles ont diminué jusqu'à 200 000 t avant de retrouver en 1989-1990 le même niveau. Ensuite l'effort de pêche des pays de l'Est a été fortement réduit et la prise s'est effondrée. Les données de vent et de température de surface recueillies par les navires marchands montrent que chacune de ces expansions a suivi un renforcement de plusieurs années des alizés et de l'upwelling. Une hypothèse explicative est proposée, basée sur les schémas de circulation parallèle et perpendiculaire à la côte et sur le rapport des productions primaire et secondaire. Dans des situations d'upwelling intense et de forte advection vers le large, la production primaire l'emporte et peut alimenter de grandes populations de sardines phyto-planctonophages. Au contraire, dans les régions d'upwelling faibles, des contre-courants agissent comme des boucles de rétention et augmentent le temps de résidence des eaux au dessus du plateau, ce qui améliore le transfert de la production primaire vers le zooplancton et favorise donc les filtreurs de zooplancton (#Sardinella$, #Trachurus$) et les prédateurs (#Decapterus$, #Scomber$). Pendant les périodes de renforcement du vent, l'accroissement de la circulation vers le sud et l'intensification des upwellings d'Ekman modifie l'écosystème de telle façon que les sardines colonisent les eaux nouvellement remontées et étendent leur aire de répartion jusqu'au Sénégal. Cependant, dans les intervalles de relaxation, le déclin des sardines conduit à la dominance des sardinelles, chinchards et maquereaux... (D'après résumé d'auteur)

Report this publication

Statistics

Seen <100 times