Affordable Access

Publisher Website

Influence de la taille de la tumeur sur la compensation posturale de patients présentant un schwannome vestibulaire

Authors
Publisher
Elsevier Masson SAS
Identifiers
DOI: 10.1016/j.aforl.2014.07.110
Disciplines
  • Medicine

Abstract

But de la présentation La croissance lente d’un schwannome vestibulaire (SV) dans le conduit auditif interne et l’angle ponto-cérebelleux entraîne une altération progressive de la fonction vestibulaire (FV). Malgré les mécanismes centraux d’adaptation s’implémentant graduellement, en parallèle à la dégradation vestibulaire, les troubles de l’équilibre sont une doléance très fréquente. L’influence de la tumeur et de sa taille sur la compensation de l’équilibre postural avant prise en charge thérapeutique est peu connue dans la littérature. Cette étude vise à comparer les performances posturales de patients présentant un SV à celles de témoins, en fonction de la taille tumorale. Matériel et méthodes Les performances posturales de 87 patients présentant un SV de stade I à IV selon la classification de KOOS, et celles de 72 sujets témoins ont été évaluées par un test d’organisation sensorielle en cabine de posturographie dynamisée (Equitest), permettant l’établissement d’un score composite d’équilibre (CSE, en %). La FV a été mesurée par vidéonystagmographie avec des épreuves caloriques et rotatoires, évaluant respectivement l’altération de FV et la compensation vestibulaire Résultats Les résultats montrent que, quelque soit la taille de la tumeur, le CSE était significativement (p<0,001) inférieur chez les patients présentant un SV (68,9±18,7, 74,5±6,91, 77,6±11,8 et 60,2±21,8 %, respectivement du stade I à IV) par rapport aux témoins (82,0±8,5). Quelque soit le degré de compensation vestibulaire, la taille tumorale influençait les performances posturales, avec une amélioration progressive de celles-ci du stade I au stade III et une dégradation significative au stade IV (p<0,05), réalisant un profil en cloche. Les différences étaient d’autant plus marquées que les conditions du TOS faisaient fortement appel aux informations vestibulaires. Conclusion Les patients présentant un SV unilatéral ont un contrôle postural altéré par rapport aux sujets sains. La taille tumorale influence le contrôle postural et pourrait représenter un facteur déterminant dans la mise en œuvre de mécanismes d’adaptation qui conduisent à la compensation posturale et qui pourraient être dissociées de compensation vestibulaire.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.