Affordable Access

Les reprises : tendance passagère ou phénomène durable ?

Authors
Publisher
Cahiers de théâtre Jeu inc.
Publication Date
Disciplines
  • Political Science

Abstract

Les reprises : tendance passagère ou phénomène durable ? Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Article Philip Wickham Jeu : revue de théâtre, n° 109, (4) 2003, p. 59-66. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : http://id.erudit.org/iderudit/25704ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 15 February 2014 07:05 « Les reprises : tendance passagère ou phénomène durable ? » PHILIP WICKHAM Les reprises : tendance passagère ou phénomène durable ? Une des critiques les plus fréquemment formulées à l'égard du modèle québécois du théâtre pourrait se lire ainsi: notre système favorise des productions éphémères qui n'ont pas le temps de s'inscrire dans la durée ; aussitôt qu'une pro- duction est terminée, une autre s'amène, elle aussi bousculée par une logique du renouveau et de l'éternel recommencement, elle aussi rapidement oubliée après deux douzaines de représentations parce qu'il faut passer Au suivant !, comme dit la chan- son de Brel. Dans son essai, le Beau Milieu, Raymond Cloutier adresse à sa manière une critique au système : « Il faut cesser au plus vite cette course effrénée à la pro- duction dont le nombre dépasse la capacité d'absorption d'un spectateur très averti. » Il en a contre cette « culture fast food qui apparaît et disparaît sans laisser d

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.