Affordable Access

The development of mammalian cholinergic neurons in culture

Authors
Publisher
McGill University
Publication Date
Keywords
  • Biology - Neuroscience
Disciplines
  • Biology

Abstract

La signalisation cholinergique est importante pour les fonctions physiologiques de plusieurs organes, tels que la vessie, le cœur et les poumons, ainsi que pour certaines fonctions du système nerveux central, notamment l'apprentissage, la mémoire, le mouvement, les rythmes circadiens et le cycle éveil-sommeil. Pendant la décharge à haute fréquence des neurones, la plupart des réserves d'acétylcholine (ACh) sont épuisées et les terminaisons nerveuses cholinergiques ont besoin de synthétiser de novo l'ACh via la choline acétyltransferase (ChAT) afin de répondre à la demande. Le facteur limitant pour la synthèse de l'ACh est la concentration de choline dans la terminaison pré-synaptique, capturée par le transporteur à haute affinité de la choline (ChT). Alors que les mécanismes impliqués dans la fonction des synapses cholinergiques sont bien connus aujourd'hui, beaucoup reste à élucider au sujet des facteurs qui régulent l'expression des protéines cholinergiques requises pour l'apparition de ChT. L'objectif de ma thèse est de développer un modèle in vitro de neurones cholinergiques qui font synapse, afin d'étudier l'apparition de ChT. J'ai isolé des neurones parasympathiques, un type de neurones cholinergiques, à partir d'une dissection de ganglions submandibulaires. Ces neurones ont été dissociés et mis en culture pour 2 à 3 semaines, sans influence notoire de cellules non-neuronales). L'absence de facteur neurotrophique dérivé des cellules gliales (GDNF), neurturine et de facteur neurotrophique ciliaire n'ont pas eu un effet sur la survie des neurones parasympathetiques in vitro. Mes résultats indiquent que les neurones parasympathiques ont besoin de sérum de rat et de milieu conditionné par des cellules cardiaques pour survivre in vitro. Ils expriment ChT, ChAT et VAChT in vitro, des protéines qui se trouvent dans tous les neurones cholinergiques. Les résultats préliminaires indiquent que les neurones parasympathiques font synapse en culture et expriment les propriétés des neurones cholinergiques. Ce modèle pourra être utilisé pour approfondir la compréhension des mécanismes qui sous-tendent l'expression de ChT aux synapses cholinergiques. Ces expériences représentent une étape dans la recherche sur les bases des fonctions physiologiques comme l'apprentissage, la mémoire ou la régulation des organes vitaux comme les poumons et le coeur.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.