Affordable Access

Publisher Website

Les « Start-Up » de jadis : La production de vaccins au Canada

Authors
Journal
Sociologie et sociétés
0038-030X
Publisher
Consortium Erudit
Publication Date
Volume
32
Issue
1
Identifiers
DOI: 10.7202/001473ar
Disciplines
  • Political Science

Abstract

Les "Start-Up" de jadis: la production de vaccins au Canada Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Article Pierrick Malissard Sociologie et sociétés, vol. 32, n° 1, 2000, p. 93-106. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/001473ar DOI: 10.7202/001473ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 13 February 2014 11:57 « Les "Start-Up" de jadis : la production de vaccins au Canada » I l existe actuellement très peu de travaux historiques sur la question de la créationd’entreprises par les chercheurs universitaires. Même si des analyses sur les relations entre les universités et l’industrie mentionnent parfois certaines expériences assez anciennes (Bowie, 1994 ; Locke, 1984), habituellement les évocations de ce phénomène sont centrées sur des exemples récents, ce qui tend à suggérer qu’il s’agirait d’une nouvelle tendance, en rupture avec les traditions universitaires. Dans ce contexte, le chercheur-entrepreneur est parfois vu avec une certaine suspicion dans le monde universitaire.1 Il semblerait cependant que, tout particulièrement au Canada, certaines universités ont couvé très tôt, dans des contextes rappelant plus ou moins les « start-up » contemporains, des initiatives de chercheurs qui se sont développées par

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.