Affordable Access

Fréquence des anémies sévères chez les enfants âgés de 2 mois à 15 ans au Centre Mère et Enfant de la Fondation Chantal Biya, Yaoundé, Cameroun

Authors
Publisher
African Field Epidemiology Network
Publication Date
Disciplines
  • Biology
  • Medicine
  • Political Science

Abstract

Introduction: Les anémies sévères constituent une cause importante de décès d’enfants. Une analyse épidémiologique et clinique permettrait d’estimer la morbidité et mortalité y relatives afin lutter efficacement contre les causes. Méthodes: Notre étude rétrospective et descriptive porte sur les anémies sévères chez les enfants de 2 mois à 15 ans de juillet 2005 à juillet 2011. Les drépanocytaires et les enfants souffrant de néoplasie étaient exclus. Toutes les admissions de janvier 2008 à juillet 2011 et les décès totaux, qui répondaient aux critères ci-dessus ont été également répertoriés. Résultats: Ont été analysés 4735 cas d’anémie sévère dont 215 décès (4,5%). Entre janvier 2008 et juillet 2011, sur 12879 enfants hospitalisés 2456 souffraient d’anémie sévère dont 96 sont décédés, soit une mortalité spécifique de 0,7% et une létalité de 4,0%. Au total, 22,4% d’anémies sévères survenaient dans la tranche d’âge de moins de 12 mois. Celles de 12 à 59 mois et de plus de 5 ans représentaient respectivement 64,4% et 13,2% des cas. Le paludisme était l’étiologie évoquée chez 89,0% des cas, suivi du sepsis (9,4%). Les décès concernaient les enfants sévèrement anémiés âgés de 12 à 59 mois dans 67,2% de cas. La plupart de patients (84,8%) résidaient à Yaoundé (P = 0,004). Conclusion: Les anémies sévères restent fréquentes à Yaoundé. La mise en oeuvre de da politique de gratuité des antipaludiques et l’utilisation des moustiquaires doivent être effectives. Le renforcement de ces mesures dès le début des saisons pluvieuses préviendrait les flambées d’anémies.Pan African Medical Journal 2012; 12:46

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.