Affordable Access

Download Read

Essai de modélisation endogène du progrès technique

Authors

Abstract

Le rythme soutenu de la diffusion des TIC confirmé par les raffinements de l'exercice de comptabilité de la croissance n'est pas complétement passé de mode. Cependant plusieurs difficultés essentiellement comptables sont pointées alors qu'une incertitude caractérise sa tenue dans l'avenir.L'analyse théorique du progrès technique renouvelée depuis les travaux de Romer [1986 et 1990] autorise un enrichissement de son traitement qui devient endogène.L'investigation menée dans ce papier est un essai de réponse à la question des facteurs déterminant l'ampleur et durée de la diffusion des TIC.Si ces produits continuent à contribuer de façon croissante à la croissance,rien n'assure que ce mouvement se poursuivra dans le long terme empirique. A partir d'un cadre endogène où par des mesures appropriées les entreprises choisissent le biais de progrès technique,on met en évidence le rôle conjugué de l'élasticité de substitution de ces produits par rapport aux autres ainsi que la logique de maximisation des profits des inventeurs.Notamment lorsque l'élasticité est rigide,la part des produits TIC dans la croissance peut demeurer constante sur le fil du rasoir mais présente l'avantage de la stabilité.Lorsque les biens sont substituables,l'évolution de la part de ces produits dépend de la plus ou moins grande présence relative de ces produits qui précise leur productivité relative. Ces résultats ne peuvent s'obtenir ni s'appréhender en dehors d'un fonctionnement endogène où l'induction du progrès technique par les prix suit une logique de maximisation financière modélisée.Ils doivent également constamment se lire au travers du prisme des parts factorielles dont les mouvements et la stabilité sont le reflet permanent de l'abondance de ces produits dans une économie.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.