Affordable Access

Publisher Website

L’interdit matrimonial induit par le co-allaitement en droit musulman

Authors
Journal
Revue internationale de droit comparé
0035-3337
Publisher
PERSEE Program
Publication Date
Volume
61
Issue
21
Identifiers
DOI: 10.3406/ridc.2009.19862
Disciplines
  • Biology
  • Law
  • Medicine

Abstract

On ne sait pas encore pourquoi en droit musulman et dans les anciennes sociétés qui l’ont adopté, le co-allaitement induit un interdit matrimonial perpétuel. Ni la biologie, ni la médecine, encore moins la théorie de l’inceste ne peuvent expliquer pour le moment les effets juridiques qui conduiront à inscrire des enfants ayant tété le même sein dans une même lignée. Comment une sécrétion biologique aussi banale dans sa composition puisse asseoir une autre forme d’adoption et créer des obligations tant du côté de la mère que du père… Ne serait-ce que par ces intrusions dans les rapports humains, le droit se trouve interpellé. Afin de répondre à ces questions, cette contribution tente de formuler deux hypothèses ; d’abord l’interdiction serait induite par la relation de cause à effet entre le sperme et le lait et ensuite le sein serait le prolongement de l’utérus.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.