Affordable Access

Download Read

Féminismes autour de la Méditerranée

Authors
Publisher
Antipodes

Abstract

4. | NQF Vol. 27, No 3 / 2008 Édito Identités et conflits en Méditerranée: un jeu de miroirs au détriment des femmes? Séverine Rey, Hélène Martin et Élisabeth Bäschlin Ce numéro de Nouvelles Questions Féministes présente des articles qui réfléchissent sur des mouvements et des actions féministes dans la région de la Méditerranée. Mais cet espace, entendu comme réunissant les pays riverains d’Europe, d’Afrique du Nord et du Proche-Orient, présente-t-il des caractéristiques communes justifiant de s’y arrêter et de s’y restreindre, notamment en ce qui concerne la situation des femmes et des revendica- tions féministes? Peut-on parler d’une quelconque unité à son propos et à quel niveau (géographique, culturel, économique, politique…)? Les sociétés de la Méditerranée sont, en effet, tantôt envisagées sous l’angle de leurs ressemblances, tantôt c’est ce qui les différencie les unes par rapport aux autres qui est mis en avant, les différences invoquées prenant même par- fois des airs d’antagonismes. Avant de préciser certains thèmes traités dans ce numéro, explorons quelques-uns de ces arguments. L’unité de la Méditerranée? Les logiques et traits socioculturels et historiques associant les sociétés de la région méditerranéenne ne sont pas des évidences : ce sont des cons- tructions sociales ou scientifiques, qui ne comptent évidemment jamais pour l’ensemble de la région, à laquelle ils ne sont d’ailleurs parfois même pas spécifiques. Dans une perspective géographique, l’entité que forment les pays du pourtour méditerranéen est un élément souvent souligné. En effet, ces pays sont régis par le même climat et donc soumis à des conditions naturelles semblables: étés chauds et secs, hivers doux et humides. En termes de res- sources naturelles, on passe de maigres pâturages de chèvres et de mou- tons sur des sols calcaires à des cultures maraîchères et des jardins à NQF Vol. 27, No 3 / 2008 |5. É végétation luxuriante grâce à l’irrigation des sols. Tout cela se traduit, dansle concret, par

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.