Affordable Access

Publisher Website

Efficacité du latanoprost, donné en première ou deuxième intention, sur la pression intra-oculaire et la symptomatologie oculaire chez des patients présentant un glaucome à angle ouvert ou une hypertension oculaire simple

Authors
Journal
Journal Français d Ophtalmologie
0181-5512
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
29
Issue
6
Identifiers
DOI: 10.1016/s0181-5512(06)73821-9
Keywords
  • Latanoprost
  • Glaucome à Angle Ouvert
  • Hypertension Oculaire
  • Prostaglandine
  • Open-Angle Glaucoma
  • Ocular Hypertension
  • Prostaglandin
Disciplines
  • Medicine

Abstract

Objectifs L’objectif de l’étude est d’évaluer la modification de la pression intra-oculaire (PIO) et de la symptomatologie oculaire grâce à l’échelle « Glaucoma Symptom Scale » chez des patients atteints de glaucome à angle ouvert (GAO) ou d’hypertension oculaire (HTO) traités par latanoprost pendant trois mois. Matériels et méthodes Cette étude multicentrique, contrôlée, menée en ouvert, a inclus des adultes, atteints de GAO ou HTO simple, traités par monothérapie ou naïfs de tout traitement hypotenseur local, et nécessitant le changement ou l’initiation d’une monothérapie. Une goutte de latanoprost 0,005 %, a été instillée dans chaque œil atteint chaque soir pendant 12 semaines. L’efficacité a été évaluée par la variation de la PIO et la symptomatologie ophtalmique en fin de traitement. Les facteurs prédictifs associés à une diminution relative d’au moins 30 % de la PIO ont été recherchés (modèle de régression logistique). Résultats Au total, 920 patients atteints de GAO (54 %) ou HTO (44 %), traités antérieurement (69 %) ou naïfs (31 %), ont été inclus dans l’étude. La population était composée de 56 % de femmes et de 44 % d’hommes, âgés en moyenne de 63 ± 13 ans. À l’inclusion, la PIO moyenne était de 22,1 ± 3,8 mmHg. Après traitement, la PIO avait significativement diminuée de 5,1 ± 4 mmHg, soit 22 %. La réduction de la PIO était de 7,1 ± 4 mmHg (soit 29 %) chez les patients « naïfs » et, de 4,2 ± 4 mmHg (soit 19 %) chez les patients antérieurement traités. La diminution relative de la PIO était d’au moins 30 % chez 47 % des patients « naïfs » et 21 % des patients antérieurement traités. Les facteurs pronostics d’une telle diminution (dans la population des patients antérieurement traités) étaient une PIO supérieure à 21 mmHg avant initiation du latanoprost, le sexe masculin et la présence d’un antécédent ophtalmologique. La diminution de la PIO était similaire chez les patients atteints de GAO ou HTO. Chez les patients antérieurement traités, une amélioration significative des symptômes oculaires étudiés a été observée après traitement. Au total, 7 % des patients ont présenté un événement indésirable affectant l’appareil visuel : irritation (2 %), douleur (2 %) et hyperhémie (1,4 %). L’observance était déclarée bonne chez 94 % des patients. Conclusion Le latanoprost donné en première ou seconde intention à la dose recommandée pendant trois mois permet d’obtenir une diminution significative de la PIO chez des patients atteints de GAO ou d’HTO. Il a également des effets bénéfiques sur les symptômes visuels et non visuels ressentis par les patients antérieurement traités, et présente un bon profil de tolérance.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.