Affordable Access

Publisher Website

Les facteurs prédictifs de mortalité au cours du lupus

Authors
Journal
Néphrologie & Thérapeutique
1769-7255
Publisher
Elsevier
Identifiers
DOI: 10.1016/j.nephro.2014.07.337
Disciplines
  • Medicine

Abstract

Introduction La mortalité au cours du lupus érythémateux systémique (LES) a sensiblement diminué grâce à l’avènement des thérapeutiques immunosuppressives ainsi qu’au développement de l’épuration extra-rénale. Cette étude a pour objectif de préciser le taux de survie, les facteurs de mauvais pronostic et les causes de mortalité au cours du LES dans une série tunisienne. Patients et méthodes Il s’agit d’une étude rétrospective portant sur les patients suivis pour un LES pendant la période s’étalant entre 1970 et 2013. Le diagnostic de LES a été retenu devant l’existence d’au moins 4 des critères de l’American College of Rheumatology (ACR). La recherche des facteurs pronostiques de survie a été effectuée en analyse multivariée en comparant les courbes de survie par le test du Log rank. Résultats Au total, 249 patients ont été colligés, il s’agit de 227 femmes et 22 hommes d’âge moyen au moment du diagnostic de 30,32 ans (extrêmes de 16 et 69 ans). La durée de suivi moyenne des patients est de 64 mois (extrêmes de 7jours et 382 mois). Nous avons observé 50 décès (20 %) parmi les 249 malades suivis. Le taux de survie à 10 ans est de 82,7 %. Les différentes causes de décès sont dominées par les complications infectieuses (30 %) et l’activité de la maladie lupique (24 %). Les autres causes de décès identifiées sont en rapport avec l’insuffisance rénale terminale (22 %), l’embolie pulmonaire massive (18 %) et l’accident vasculaire cérébral ischémique (6 %). En analyse multivariée, le seul paramètre identifié comme facteur indépendant de mauvais pronostic est le syndrome néphrotique (p=0,024). L’hypo-albuminémie (p=0,016), l’insuffisance rénale (p=0,025), la thrombopénie (p=0,028), la présence des anticorps anti-cardiolipine (p=0,023) et la diminution de la fraction C3 du complément (p=0,021) sont les facteurs prédictifs de décès chez nos patients. Discussion et conclusion Notre étude montre que l’atteinte rénale demeure la première cause et le principal facteur prédictif de décès au cours du LES, ce qui est concordant avec les données de la littérature.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.

Statistics

Seen <100 times
0 Comments

More articles like this

55 Fracture de l’extrémité supérieure du fémur che...

on Revue de Chirurgie Orthopédiqu... Jan 01, 2007

Facteurs prédictifs de l’intention de migrer chez...

on Cahiers québécois de démograph... Jan 01, 2004
More articles like this..