Affordable Access

Publisher Website

Midterm Effects and Clinical Benefits of Left Ventricular vs Biventricular Pacing in Heart Failure

Authors
Journal
Canadian Journal of Cardiology
0828-282X
Publisher
Elsevier
Volume
29
Issue
6
Identifiers
DOI: 10.1016/j.cjca.2012.10.013
Disciplines
  • Physics

Abstract

Résumé Introduction Bien que la stimulation ventriculaire gauche (SVG) conduise à une réponse hémodynamique aiguë plus grande que celle de la stimulation biventriculaire (SBV), les effets à long terme sont différents. Nous avons pour but d'évaluer l'efficacité de la SVG et de la SBV chez les patients ayant subi un traitement de resynchronisation cardiaque et de déterminer les patients qui bénéficieraient davantage de la SVG ou de la SBV. Méthodes Les essais cliniques aléatoires qui ont comparé la stimulation ventriculaire gauche et biventriculaire ont été extraits de MEDLINE et analysés quant aux changements dans le fonctionnement et les dimensions cardiaques, à la réponse au traitement de resynchronisation cardiaque et aux effets électromécaniques. Résultats Un total de 811 patients ont été sélectionnés de 9 essais. Après un suivi moyen, une durée du complexe QRS plus courte (−40,92 millisecondes; intervalle de confiance [IC] à 95 %, −64,50 à −17,34; P = 0,0007) et une amélioration des dimensions ventriculaires gauches ont été observées dans le groupe ayant une SBV comparativement au groupe ayant une SVG. De plus, le groupe ayant une SBV a subi une plus longue épreuve de marche dans le corridor de 6 minutes (6-minute hall walk : 6MHW; 37,19 m; IC à 95 %, 4,72 à 69,67; P = 0,02). Conclusion Nos résultats indiquent que la SBV entraîne un meilleur effet électromécanique et conduit à une meilleure épreuve à la 6MHW. Pour tous les autres critères de l'épreuve, la SVG a montré un bénéfice égal à celui de la SBV. Par conséquent, les données sont actuellement insuffisantes pour recommander seulement la SVG.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.