Affordable Access

Publisher Website

Compréhension de la brochure d'information ≪ Pour mieux comprendre la radiothérapie ≫

Authors
Publisher
Elsevier SAS
Volume
4
Issue
4
Identifiers
DOI: 10.1016/s1278-3218(00)80009-8
Keywords
  • Information
  • Radiothérapie
  • Relation Soignant-Soigné
  • Cancer
  • Anthropologie Médicale
  • Radiotherapy
  • Patient-Physician Relationship
  • Medical Anthropology
Disciplines
  • Medicine

Abstract

Résumé Objectif de l'étude Évaluer le niveau de compréhension et l'impact de la brochure d'information aux patients sur la radiothérapie ≪ Pour mieux comprendre la radiothérapie ≫. Patients et méthodes Une enquête par questionnaire a été réalisée durant le deuxième semestre 1999 auprès des dix centres de radiothérapie de la région Aquitaine. Cent brochures munies du questionnaire et d'une enveloppe T-réponse ont été envoyées aux oncologues radiothérapeutes des dix centres de radiothérapie d'Aquitains. Une analyse quantitative des questionnaires reçus et une analyse qualitative par l'utilisation de méthodes anthropologiques (lecture accompagnée préalable du document auprès de 13 patients et analyse de contenu des questionnaires, notamment des textes libres y figurant) ont été réalisées. Résultats L'analyse quantitative a montré que le taux de réponse était de 10,8%. Les différents acteurs de la radiothérapie ont été en partie identifiés, l'oncologue radiothérapeute et le manipulateur ont été clairement identifiés pour 84,3 % des malades. Toutefois, leur rôle respectif semblait peu discerné. Enfin, les informations contenues dans la brochure étaient jugées claires pour 57,4% des patients; 74,2% ne souhaitaient pas d'explications concernant le vocabulaire alors que 14,8% en désiraient et 13,0% étaient sans opinion à ce sujet. L'analyse qualitative a montré que la brochure a été bien accueillie, bien comprise, même s'il apparaissait un besoin d'explications techniques. De plus, les polices de caractères en italique ou de petite taille et les images non légendées freinaient la lecture du document. Enfin, le vécu personnel des malades était très présent au sein de la lecture accompagnée et dans les textes libres (qui représentaient 26,9 % des questionnaires reçus). Conclusions Un tel document a été jugé utile par les personnes traitées et ≪ répond aux questions que le malade peut se poser ≫. De plus, il semble important de bien définir le moment de sa distribution (la première visite, la première séance de traitement, par exemple, seraient appropriées). Enfin, certains passages surtout introductifs pourraient être retouchés afin d'en améliorer la lisibilité (surtout pour les personnes âgées). De même le contenu informatif, dans sa globalité bien compris, pourrait être augmenté d'un glossaire, d'explications techniques simples et toujours claires.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.