Affordable Access

Publisher Website

Perfusion peropératoire de fentanyl ou de sufentanil : concentrations plasmatiques et modifications respiratoires postopératoires

Authors
Journal
Annales Françaises d Anesthésie et de Réanimation
0750-7658
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
12
Issue
4
Identifiers
DOI: 10.1016/s0750-7658(05)80101-7
Keywords
  • Analgésiques : Fentanyl
  • Sufentanil
  • Anesthésie (Techniques) : Perfusion I.V. à Débit Constant
  • Pharmacologie : Pharmacocinétique
  • Poumons : Effets Ventilatoires Du Fentanyl Et Du Sufentanil
Disciplines
  • Medicine

Abstract

Résumé L'objectif de ce travail a été de déterminer si l'administration en perfusion de fentanyl ou de sufentanil s'accompagnait de remontées des concentrations plasmatiques et si ces pics secondaires étaient associés à des dépressions respiratoires. L'étude a porté sur 17 patients ASA 1 ou 2 devant subir une chirurgie orthopédique majeure dont l'analgésie peropératoire a été assurée par une dose de charge de 10 g · kg −1 de fentanyl (F) ou de 1 g · kg −1 de sufentanil (S), suivie respectivement d'une perfusion de fentanyl (6 g · kg −1 · h −1) ou sufentanil (0,6 g · kg −1). La surveillance postopératoire a comporté l'enregistrement en continu des paramètres ventilatoires (Petco 2, Spo 2, f R) et la mesure des concentrations plasmatiques de la substance morphinomimétique utilisée durant les 16 à 24 h postopératoires. Il n'a pas été noté de recirculations plasmatiques dans le groupe sufentanil, alors qu'elles ont été nombreuses dans le groupe fentanyl (10 fois chez 6 patients), avec des pourcentages d'augmentation allant de 27 à 270 % par rapport à la concentration précédente (x̄ ± SD = 78 ± 58 %). Il n'a pas été observé de dépression respiratoire ni avec le fentanyl ni avec le sufentanil. Les moyennes des demi-vies d'élimination du fentanyl et du sufentanil (F = 457 ± 130 min vs S = 325 ± 132 min) montrent une différence non significative. Dans cette étude, l'utilisation du sufentanil ne s'accompagne pas de remontées des concentrations plasmatiques à la différence de ce qui a été observé avec le fentanyl. Toutefois, aucune modification des paramètres respiratoires mesurés (Petco 2, Sao 2, f R, Paco 2) n'a été notée au moment des pics secondaires du fentanyl. L'importance de ces phénomènes sur l'incidence des dépressions respiratoires reste à déterminer.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.