Affordable Access

« L’arbre des tropiques »

Authors
Publisher
Cahiers de théâtre Jeu inc.
Publication Date
Disciplines
  • Political Science

Abstract

"L’arbre des tropiques" Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Compte rendu Solange Lévesque et Alexandre Lazaridès Jeu : revue de théâtre, n° 57, 1990, p. 135-140. Pour citer ce compte rendu, utiliser l'adresse suivante : http://id.erudit.org/iderudit/27303ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 15 February 2014 08:12 « "L’arbre des tropiques" » «l'arbre des tropiques» Texte de Yukio Mishima, traduit du japonais par André Pierre de Mandiargues avec la collaboration de Jun Shiragi (Silla)1. Mise en scène et conception de la gestuelle : Martine Beaulne; assistante à la mise en scène : Hélène Ducharme; décor et costumes : François Pilotte; éclairages: Réjean Paquin; musique : Denis Hébert et Mona Hébert; direction de la gestuelle : Jocelyne Montpetit; maquillage : Mikie Hamilton. Avec Éric Bernier (Isamu), Isabelle Cyr (Ikuko), Marie Laberge (Nobuko), Monique Lepage (Ritsuko), Aubert Pallascio (Kusaburo), et Mona Hébert à la contrebasse. Production du Groupe de la Veillée et des Productions Virgo, présentée à l'Espace la Veillée du 25 septembre au 21 octobre 1990. tropiques de la passion Un piège pour cette production aurait été qu'on ait voulu faire japonais à tout prix; Martine Beaulne a su éviter l'écueil en ne jouant que sur quelques signes, lesquels, tout en pré

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.