Affordable Access

Publisher Website

Nature des activites et expositions naturelles, artificielles, accidentelles. Ordre de grandeur de ces expositions

Authors
Journal
Journal de Radiologie
0221-0363
Publisher
Elsevier
Volume
90
Issue
10
Identifiers
DOI: 10.1016/s0221-0363(09)74958-3
Keywords
  • Irradiation
  • Radioprotection
Disciplines
  • Astronomy
  • Medicine
  • Physics

Abstract

Objectifs Connaître l’origine et les variations des expositions naturelles aux rayonnements ionisants (RI). Connaître l’ordre de grandeur, en France, des expositions aux RI professionnelles et/ou résultant d’activités industrielles. Connaître les causes et les conséquences de cas d’exposition accidentelle aux RI (accident de radiothérapie, perte de source industrielle, accident de Tchernobyl). Messages à retenir 1) L’exposition naturelle aux rayonnements ionisants (RI) en France varie entre 2,5 et 5 mSv par an. Dans certaines régions du monde elle atteint plusieurs dizaines de mSv par an. 2) La plupart des cas de dépassement des limites réglementaires pour les expositions professionnelles aux RI concernent le secteur de la santé. 3)11% des expositions accidentelles sont liées à des activités médicales. 4) La plupart des expositions accidentelles auraient pu être évités grâce à des mesures de prévention et de formation. Résumé L’exposition aux rayonnements ionisants (RI) est liée aux radioéléments de l’organisme (9%), de la terre (12%), aux rayons cosmiques (10%), au radon (37%), aux retombées atmosphériques (essais nucléaires 2,5% et industrie 0,5%) et aux procédures médicales (29%). L’exposition naturelle varie en France de 2,5 à 5 mSv par an. Dans certaines régions du monde elle atteint plusieurs dizaines de mSv par an. L’exposition médicale est très hétérogène et concerne surtout des sujets âgés. Pour un même examen, l’exposition des patients varie de manière importante (parfois de 1 à 10) selon les pays, voire en France. En France, 250 000 personnes sont professionnellement exposées aux RI. Parmi elles, la plupart des cas de dépassement des limites réglementaires d’expositions aux RI concernent le secteur de la santé. Les expositions accidentelles sont liées à des activités industrielles (51%) de recherche (20%) nucléaires civiles (13%) ou militaires (5%) et médicales (11%). Les expositions et donc les conséquences sont très variables, allant de la mort à des conséquences inapparentes. Dans la plupart des cas une erreur humaine est en cause et ces accidents auraient pu être évités grâce à des mesures de prévention et de formation.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.