Affordable Access

Publisher Website

Rôle et importance de la fracturation méridienne dans les déformations crétacées et alpines de la ‘zone des diapirs’ (Tunisie septentrionale)

Authors
Journal
Journal of African Earth Sciences
1464-343X
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
21
Issue
2
Identifiers
DOI: 10.1016/0899-5362(95)00066-3
Disciplines
  • Earth Science

Abstract

Résumé Dana la ‘zone des diapirs’, située au front des nappes de charnage, Its virgaflons axiales des plis atlasiques (NE-SO) sutvant la direction méridienne constituent l'un des traits structuraux majeurs de ce domains de la Tunisie septe n-trionale. Cette variété dans la direction des éléments tectoniques traduit l'adaptation des movemments de serrage à un fort héritage crétacé. Au Crétacé inférieur, des mouvements tectoniques en distension, reflets de l'expansion des domaines océaniques téthysien et mésogéen dune part, de l'Atlantique et de l'Océan Indien d'autre part sont contrôlés par un réseau de bulks de direction N-S, NE-SO et E-O à NO-SE. La direction NE-SO, réactivée en décrochement puis en faille normale interfère avec la direction N-S pour induire, dans la couverture post-triasique, les ouvertures qui out servi à la mise en place des extrusions triasiques de la ‘zone des diapirs’. Les déformations du Crétacé inférieur sont scellées par la discordance de l'Albien supérieur-Cénomanien. Cette période est marquée aussi par le début de l'halocinèse du matériel triasique dont l'existence est étayée par les fréquents remainiements dans la série albo-cénomaienne. Pendant le Crétacé supérieur, les movemments tectoniques en distension sont guidés par la réactivation des failles majeures et par l'halocinèse. Its induisent d'importantes variations de faciès et d'épaisseur ainsi que des discordances et même des lacunes sédimentaires. Les régimes compressifs miocènes à quaternaires enregistrés suivant un axe de raccourcissement NO-SE, ont engendré des structures fortement influencées par le découpage tectonique ancien: des plis atlasiques NE-SO sont développés par cisaillement à l'aplomb des accidents anciens de même orientation; les plis méridiens correspondent à des torsions d'axes des plis NE-SO au voisinage des paléofailles N-S.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.