Affordable Access

Publisher Website

Amino acid utilization by dairy cows. I. Methods of varying amino acid supply

Authors
Journal
Livestock Production Science
0301-6226
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
7
Issue
5
Identifiers
DOI: 10.1016/0301-6226(80)90082-2
Disciplines
  • Biology

Abstract

Résumé La quantité d'acides aminés apportée dans le duodénum est un point crucial des nouveaux systèmes d'alimentation azotée, mais le métabolisme des acides aminés au cours de leur passage dans la paroi digestive et dans l'organisme modifie les quantités apportées au foie et aux tissus périphériques. La mesure de la quantité totale d'acides aminés entrant dans le duodénum (DAAS) peut être sûre si elle est reproduite sur suffisamment d'animaux, mais la séparation entre acides aminés d'origine alimentaire et acides aminés d'origine microbienne n'est pas sûre en raison des insuffisances des techniques disponibles. Les commentaires sur les moyens de faire varier les apports alimentaires et microbiens ne sont encore guère plus que qualitatifs. Il semble y avoir une limite à l'apport d'azote non ammoniacal (NAN) dans le duodénum par MJ d'énergie métabolisable (ME) ingérée, qui ne change pas avec le niveau d'ingestion énergétique (MJ ME/kg 0.75). Cette limite est voisine de 2.5–3 g de NAN/MJ d'ME à la fois pour la ration de “concentrés” et de “fourrages”. Les vaches pouvant avoir besoin de 2.6 g de NAN/MJ d'ME, à la pointe de leur lactation, il faut évaluer les méthodes d'apport d'acides aminés dans le duodénum par rapport à cet objectif. Pour atteindre des apports élevés, on peut utiliser les traitements à la chaleur, particulièrement pour les fourrages, et le traitement des protéines par le formol.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.