Affordable Access

Publisher Website

Quantification des besoins de prises en charge des troubles du comportement de l’enfant par les établissements médico-sociaux des Alpes Maritimes et corrélation avec l’équipement du département

Authors
Journal
Revue d Épidémiologie et de Santé Publique
0398-7620
Publisher
Elsevier
Identifiers
DOI: 10.1016/j.respe.2014.06.223
Keywords
  • Trouble Du Comportement De L’Enfant
  • Handicap
  • Adaptation Sociale
Disciplines
  • Education

Abstract

Introduction Un recueil d’informations médico-administratives a été réalisé à partir des données disponibles à l’ex-commission départementale d’éducation spéciale des Alpes Maritimes. Méthodes L’analyse des délais de prises en charge des enfants présentant des troubles du comportement a été réalisée en utilisant une modélisation statistique non paramétrique de Kaplan Meier. Ces informations ont été corrélées au taux d’équipement. Résultats L’analyse de 136 dossiers d’orientation examinés pour la première fois du 1er septembre 2000 au 31 août 2003 montre qu’en moyenne chaque année 17 enfants sur 45, soient 38 %, n’ont pas bénéficié d’une prise en charge médico-sociale sur le département des Alpes-Maritimes. Les enfants n’ayant pas bénéficié d’une prise en charge dans l’année suivant leur orientation ont peu de chances d’être placé ultérieurement. La médiane de placement globale est de 14 mois. Les délais de prise en charge par les services d’éducation spéciale et de soins à domicile sont significativement plus élevés que ceux en institut de rééducation en internat et semi-internat (27 versus 18 et 4 mois ; p=0,03). Paradoxalement, les taux de demandes de prise en charge en internat sont plus élevés qu’en services d’éducation spéciale et de soins à domicile ou en semi-internat. On note une demande de placement pour 5 places agrées en internat, une pour 7 places agrées en services d’éducation spéciale et de soins à domicile, et une pour 10 agrées en semi-internat. Conclusion Cette analyse cependant ne tient pas compte, des réponses alternatives du secteur libéral, ou sanitaire en pédopsychiatrie.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.