Affordable Access

Germain ou Gaulois? Livre ou livraison?. Jean-Claude Germain, Les Nuits de l’Indiva, une mascapade, Montréal, VLB Éd., 1983, 158 p., ill. Jean-Claude Germain, A Canadian play / Un plaie canadienne, théâtre, Montréal, VLB Éd., 1983, 227 p., ill.

Authors
Publisher
Les Éditions Jumonville
Publication Date
Disciplines
  • Literature
  • Political Science

Abstract

Germain ou Gaulois? Livre ou livraison? / Jean-Claude Germain, Les Nuits de l’Indiva, une mascapade, Montréal, VLB Éd., 1983, 158 p., ill. / Jean-Claude Germain, A Canadian play / Un plaie canadienne, théâtre, Montréal, VLB Éd., 1983, 227 p., ill. Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Compte rendu par André-G. Bourassa Lettres québécoises : la revue de l'actualité littéraire, n° 35, 1984, p. 56-58. Pour citer ce compte rendu, utiliser l'adresse suivante : http://id.erudit.org/iderudit/39748ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 16 February 2014 09:20 « Germain ou Gaulois? Livre ou livraison? » Ouvrages recensés : Jean-Claude Germain, Les Nuits de l’Indiva, une mascapade, Montréal, VLB Éd., 1983, 158 p., ill. Jean-Claude Germain, A Canadian play / Un plaie canadienne, théâtre, Montréal, VLB Éd., 1983, 227 p., ill. Le théâtre qu'on publie par André Bourassa Germain ou Gaulois? Livre ou livraison? À Nostre arriuee TEscarbot qui estoit demeuré en l'habitation nous fit quelques gaillardises auec les gens qui y estoient res- tez pour nous resiouir. Champlain, 1613 Au moment de commencer d'écrire les commentaires qui vont suivre sur le père Germain, le hasard a placé devant moi quelques mots du cousin Champlain sur Lescarbot. On les aura trouvés ci-des- sus, e

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.