Affordable Access

Examen et conséquences de l'adoption du postulat au fondement de la méthode analogique chez Simondon

Authors
  • Ferri, Fabien
Publication Date
Oct 01, 2020
Source
HAL-Descartes
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Dans un premier temps, nous montrons que la métaphysique simondonienne adopte un postulat commun à deux théories qui lui sont historiquement contemporaines : la cybernétique et la théorie des catégories. Nous nommons ce postulat « postulat ontologique de relationnalité ». C’est lui qui est au fondement de la méthode analogique simondonienne. Dans un deuxième temps, nous examinons un second postulat, implicite celui-ci, de toute la démarche simondonienne, que nous nommons à la suite des travaux de Jean-Hugues Barthélémy « postulat de réflexivité », afin d’en montrer la potentielle productivité épistémique en conclusion, à travers la formalisation et la codification de ce postulat dans le cadre d’un programme de travail : celui d’une ingénierie sémiotique des systèmes diagrammatiques, dont l’objectif est d’exhiber des analogies opératoires de fonctionnement à travers des signes porteurs d’un contenu qui excède le savoir véhiculé à travers les énoncés linguistiques. Cette ingénierie procède du couplage des principes de la sémiotique de Peirce aux postulats ontologiques de la métaphysique simondonienne et permet de caractériser un nouveau concept d’information qui dépasse la dualité du code et du signal dans un type d’intuition – l’intuition diagrammatique – dont le contenu est une opérationnalité qui excède le potentiel cognitif du savoir véhiculé à travers les énoncés linguistiques. L’enjeu de ce programme, c’est celui de la codification de la réflexivité analogique du réel dans une perspective d’augmentation de nos connaissance et donc de notre puissance d’agir.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times