Affordable Access

Etude et comparaison des méthodes de déclenchements mécanique (ballonnet de Cook®) et chimiques (prostaglandines intra vaginales et per os) dans le cadre d'un retard de croissance intra utérin : étude de la voie d'accouchement (voie basse ou césarienne) et de la morbidité néonatale

Authors
  • Vanoost, Antoine
Publication Date
Jun 06, 2023
Source
Hal-Diderot
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Introduction : Le retard de croissance intra-utérin (RCIU) est une pathologie fréquente, puisqu'elle concerne 5 à 10% des naissances. Devant l'augmentation de la mortalité et de la morbidité périnatale induite par le RCIU (ORx4) s'est très vite posé la question de réaliser un déclenchement du travail avant terme. Cependant aucune méthode (mécanique ou médicamenteuse) n'a fait la preuve de supériorité dans cette population. L'objectif de notre étude était de déterminer qu'elle méthode de déclenchement serait la plus adaptée pour induire un accouchement par voie basse dans un contexte de grossesse compliquée d'un RCIU. Matériels et méthodes : Il s'agit d'une étude épidémiologique analytique, non interventionnelle, rétrospective, unicentrique, menée au sein de la maternité du Centre Hospitalo-Universitaire (CHU) d'Amiens Picardie de niveau III, concernant toutes les patientes ayant été déclenchées, indépendamment du terme, pour une suspicion de RCIU et/ou PAG avec une EPF et un poids de naissance inférieur au 10ème percentile sur des courbes personnalisées (EPOPE) avec indication médicale de déclenchement sur un col défavorable entre le 1er janvier 2017 et le 31 décembre 2022. Le critère de jugement principal était l'accouchement par voie basse. Résultats : 134 patientes ont été finalement incluses dans notre étude : 67 dans le groupe prostaglandines et 67 dans le groupe ballonnet. La méthode mécanique (ballonnet de Cook®) n'était pas associée à une probabilité plus importante d'accoucher par voie basse en comparaison avec les méthodes médicamenteuses (prostaglandines vaginales et per os) en première ligne, avec un OR = 1,02 (0,878 ; 3,85) en analyse multivariée. Conclusion : Le déclenchement par ballonnet de Cook® des patientes dont la grossesse était compliquée par un RCIU n'était pas associée à une probabilité plus importante d'accouchement par voie basse par rapport au déclenchement par prostaglandines.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times