Affordable Access

ETUDE DE LA PRODUCTION DE FUROCOUMARINES PAR LA RUE OFFICINALE (RUTA GRAVEOLENS L.) (CULTURES DE PLANTES AU CHAMP ET CULTURES IN VITRO)

Authors
  • MILESI, SANDRINE
  • BOURGAUD, FREDERIC
Publication Date
Jan 01, 2001
Source
OpenGrey Repository
Keywords
Language
French
License
Unknown

Abstract

LES FUROCOUMARINES, METABOLITES SECONDAIRES DE PLANTES, PRESENTENT UN INTERET ECONOMIQUE POUR LEUR UTILISATION EN DERMATOLOGIE. LA SYNTHESE CHIMIQUE DES FUROCOUMARINES ETANT TROP ONEREUSE, LEUR APPROVISIONNEMENT DOIT ETRE ASSURE PAR DES VEGETAUX. NOS ETUDES ONT ETE CONDUITES AFIN D'EVALUER LA POSSIBILITE DE PRODUIRE LES FUROCOUMARINES A PARTIR DE RUTA. DEUX TYPES DE CULTURES ONT ETE ETUDIES : DES PLANTES ENTIERES ET DES SUSPENSIONS CELLULAIRES. LA PRODUCTION ET LE PROFIL DE 4 FUROCOUMARINES (PSORALENE, XANTHOTOXINE, ISOPIMPINELLINE ET BERGAPTENE) ONT ETE DETERMINES DANS DIVERSES CONDITIONS DE CULTURES. NOUS AVONS ETUDIE LA TENEUR EN FUROCOUMARINES CHEZ 4 ESPECES DU GENRE RUTA. AGRONOMIQUEMENT, RUTA GRAVEOLENS EST LA PLUS INTERESSANTE : ELLE PRODUIT BEAUCOUP DE MATIERE SECHE, A UNE BONNE RESISTANCE AU FROID ET UNE FORTE TENEUR EN FUROCOUMARINES (DE 4 A 17 MG.G 1 MS DANS LES FEUILLES). LES FRUITS ET LES FEUILLES CONTIENNENT DE 60 A 70% DES FUROCOUMARINES DE LA PLANTE. L'EFFET DE PLUSIEURS FACTEURS (STADE DE DEVELOPPEMENT, COUPES ANNUELLES, DENSITE, FERTILISATION AZOTEE) ONT ETE TESTES SUR LA PRODUCTIVITE EN FUROCOUMARINES. LES PLANTES PRODUISENT UN MAXIMUM DE FUROCOUMARINES AU STADE FRUCTIFICATION. LES COUPES ANNUELLES AMELIORENT LA PRODUCTIVITE. LA FERTILISATION AZOTEE ET LA DENSITE N'ONT PAS EU D'EFFET SIGNIFICATIF DANS NOS CONDITIONS. CES ESSAIS AU CHAMP ONT ETE CONDUITS SUR PLUSIEURS SITES ET ONT MIS EN EVIDENCE UN FORT EFFET TERROIR. ENFIN, DES SUSPENSIONS CELLULAIRES DE RUTA GRAVEOLENS ONT ETE CULTIVEES EN ERLEN ET EN BIOREACTEUR. LEUR TENEUR EN FUROCOUMARINES EST COMPRISE ENTRE 0,3 ET 19 MG.G 1 MS. L'ELICITATION PAR VERTICILLIUM DAHLIAE A AUGMENTE LA PRODUCTION DE FUROCOUMARINES. L'IMMOBILISATION DES CELLULES A FAVORISE LE RELARGAGE DES METABOLITES DANS LE MILIEU. LE PROFIL DES FUROCOUMARINES EST FORTEMENT MODIFIE PAR CES FACTEURS. LES SUSPENSIONS ONT UNE MEILLEURE PRODUCTIVITE QUE LES PLANTES ENTIERES, MAIS ELLES NE SONT PAS ECONOMIQUEMENT RENTABLES. / NANCY/VANDOEUVRE-INPL (545472102) / Sudoc / Sudoc / France / FR

Report this publication

Statistics

Seen <100 times