Affordable Access

Etat des lieux des consultations spontanées au Service d’Accueil des Urgences en 2017 : devenir des patients et évaluation des recours

Authors
  • Sorcinelli, Julien
Publication Date
Jan 01, 2018
Source
HAL-UPMC
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Objectifs : Le but de notre étude était d’observer les patients se présentant de façon spontanée au sein de notre SU, c’est-à-dire sans y avoir été adressé par un médecin. L’objectif principal était d’évaluer le recours au SAU de ces patients afin de voir si leur motif de consultation était gérable en médecine de ville ou si le recours au SAU était justifié. Les objectifs secondaires étaient d’observer les heures de consultation, les motifs et le devenir de ces patients. Matériel et Méthodes : Il s’agit d’une étude épidémiologique, observationnelle, prospective et mono centrique s’étant déroulée sur toute l’année 2017 au Service d’Accueil des Urgences du CHR de Thionville. Chaque patient consultant de façon spontanée au SAU était inclus via le logiciel Résurgence selon les renseignant de l’IAO. Le médecin ayant pris en charge le patient confirmait ensuite l’inclusion et évaluait le recours. Résultats : 11798 patients ont pu être inclus dans cette étude soit 31% des patients ayant consulté au SU de Thionville en 2017. On y retrouvait un sexe ratio Homme-Femme à 1.18. La moyenne d’âge était de 41.6 ans avec un écart type de 12 ans. La majorité des patients (55.9%) consultaient pour un motif médical, 41.6% d’entre eux consultaient pour un motif traumatologique et 2.5% consultaient pour motif psychiatrique. Parmi les patients de notre effectif, 50.2 % consultaient pour des motifs estimés comme gérables en médecine de ville. Enfin, 11% de notre effectif a été hospitalisé. Conclusion : Les patients s’étant présentés de façon spontanée au service d’accueil des urgences de Thionville auraient pu, dans la majorité des cas, avoir eu recours à leur médecin traitant ou à la permanence des soins. Cependant, nombre de ces patients ne relevaient pas d’une simple consultation et nécessitaient des soins parfois spécialisés ainsi qu’une hospitalisation pour un nombre non négligeable d’entre eux. Il est donc nécessaire de porter attention à chaque patient quel que soit son motif de consultation. Par ailleurs, une amélioration du système de permanence des soins de santé ambulatoire permettrait de réduire le nombre de consultations au sein des SU et de réduire les temps de passage.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times