Affordable Access

« L’objectivité en sciences humaines » ce vers quoi il faut tendre ? L’objectivité selon une historienne située, entretien avec Geneviève Warland

Authors
  • banse, camille
  • colpaint, emilie
  • rutsaert, camille
Publication Date
Dec 08, 2022
Source
Liège Université - C@hiers du CRHIDI
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Docteure en histoire, licenciée en philosophie (maîtrise) et détentrice d’un master en Français Langue Etrangère, Geneviève Warland est professeure en historiographie et histoire publique à l’UCLouvain. Ses recherches en historiographie s’inscrivent dans la perspective transnationale des transferts culturels sur la période allant de 1870 jusqu’à l’entre-deux-guerres. Elles concernent, pour l’essentiel, les historiographies allemande, belge, française et néerlandaise. Les thématiques abordées portent essentiellement sur le rôle public de l’historien : l’historien comme intellectuel, l’impact des guerres sur son activité et sa compréhension de l’histoire, les représentations de la nation et de l’Europe, l’historien comme membre de réseaux et acteur de la collaboration scientifique. Ses recherches en histoire publique visent, quant à elles, à promouvoir la médiation des savoirs historiques en lien avec les nouveaux médias et supports virtuels. Le nouvel axe majeur dans ce cadre concerne l’élaboration d’une nouvelle histoire de Belgique en vue de son bicentenaire.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times