Affordable Access

Essai de reconstitution des agrosystèmes et des ressources alimentaires dans les monts Mandara (Cameroun) des premiers siècles de notre ère aux années 1930

Authors
  • Seignobos, Christian
Publication Date
Jan 01, 2014
Source
Horizon / Pleins textes
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Nous avons fait le pari de remonter le temps d’une histoire du manger et du boire dans les monts Mandara. Île montagnarde plantée dans le bassin tchadien, elle a enregistré les diffusions de plantes en décalage par rapport aux plaines environnantes, mais par conservatisme ses populations en ont entretenu plus longtemps la culture. Ce milieu contraint a suscité à partir de parcs arborés précisément sélectionnés des formes d’extractivisme très contrôlées. Ces humanités montagnardes ont évolué et avec elles leurs agrosystèmes. Nous avons retenu dans ces sociétés autarciques, trois grandes « époques agraires » et partant alimentaires. La première prend l’aspect d’une horticulture de montagne avec des ignames et de petits tubercules ; elle sera peu à peu gagnée par une céréaliculture d’éleusines et de mils pénicillaires pour aboutir au complexe agricole céréalier de sorghos de ces derniers siècles. Depuis « les commencements » un ensemble oléo-protéinagineux centré sur les niébés a favorisé ces différents modes d’agricultures montagnardes. Ces légumineuses ont soutenu la diète des populations quelles que soient les associations et les rotations culturales découlant de disciplines portées par des choix aussi sociaux qu’économiques. Jouant sur des faisceaux d’indices nous n’avons pu envisager que de probables successions de combinaisons agraires qui attendent dès lors d’être infirmées ou confirmées par des démarches disciplinaires autorisées à marquer le temps.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times