Affordable Access

Access to the full text

Épidémiologie de la schistosomose urinaire chez les enfants scolarisés de la commune de Péhunco dans le Nord Bénin : prospection malacologique

Authors
  • Ibikounlé, M.1
  • Ogouyèmi-Hounto, A.2
  • de Tové, Y. Sissinto Savi2
  • Dansou, A.2
  • Courtin, D.3
  • Kindé-Gazard, D.2
  • Mouahid, G.4
  • Moné, H.4
  • Massougbodji, A.2
  • 1 Université d’Abomey-Calavi, Département de zoologie, Faculté des sciences et techniques, Cotonou, 01BP526, Bénin , Cotonou (Benin)
  • 2 Université d’Abomey-Calavi, Laboratoire de parasitologie-mycologie, Faculté des sciences de la santé, Cotonou, 01BP188, Bénin , Cotonou (Benin)
  • 3 UMR 216-IRD : Mère et enfant face aux infections tropicales, Cotonou, 08 BP 841, Bénin , Cotonou (Benin)
  • 4 Université de Perpignan, Laboratoire écologie et évolution des interactions (2Ei), UMR 5244 CNRS-UPVD, 52, avenue Paul Alduy, Perpignan Cedex, 66860, France , Perpignan Cedex (France)
Type
Published Article
Journal
Bulletin de la Société de pathologie exotique
Publisher
Springer Paris
Publication Date
Mar 10, 2014
Volume
107
Issue
3
Pages
177–184
Identifiers
DOI: 10.1007/s13149-014-0345-x
Source
Springer Nature
Keywords
License
Yellow

Abstract

Cet article rapporte les résultats d’une étude épidémiologique réalisée de mai à septembre 2010 et d’une recherche malacologique réalisée de mai 2010 à juin 2012 sur la bilharziose urinaire dans la commune de Péhunco (département de l’Atacora au nord-ouest du Bénin) chez 1 585 scolaires de 7 à 16 ans (moyenne d’âge: 11 ans) provenant de 18 villages. Les urines ont été examinées par des bandelettes réactives pour évaluer la microhématurie et par la méthode de filtration à travers un tamis de 45 ¼m de vide de mailles pour évaluer la prévalence d’infestation et la densité parasitaire. Par ailleurs, une enquête sociologique par questionnaire a été menée dans le but d’évaluer l’impact de l’endémie bilharzienne en fonction des couches socioéconomiques. Cette étude révèle une prévalence générale d’infestation de 29,40 % avec les garçons (36,67 %) significativement plus infestés que les filles (22,55 %) et avec comme population cible les enfants d’âge inférieur ou égal à douze ans (58,27 %). Les prospections malacologiques effectuées au niveau des différents points d’eau ont mis en évidence cinq espèces de mollusques dont deux sont connues comme potentiels hôtes intermédiaires de la bilharziose. Il s’agit de Bulinus forskalii largement distribuée et B. globosus collectée dans deux sites. Aucun mollusque n’a été retrouvé naturellement infesté par les schistosomes sur les 844 spécimens.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times