Affordable Access

Publisher Website

Les syndicats indépendants au Québec : un aperçu de leur situation, par François Delorme et Diane Veilleux, Coll. « Études et recherches », Centre de recherche et de statistiques sur le marché du travail, Québec, ministère du Travail et de la Main-d’oeuvre, 1980, 95 pp.

Authors
Journal
Relations industrielles
0034-379X
Publisher
Consortium Erudit
Publication Date
Volume
35
Issue
3
Identifiers
DOI: 10.7202/029103ar
Disciplines
  • Economics
  • Political Science

Abstract

Les syndicats indépendants au Québec : un aperçu de leur situation, par François Delorme et Diane Veilleux, Coll. « Études et recherches », Centre de recherche et de statistiques sur le marché du travail, Québec, ministère du Travail et de la Main-d’oeuvre, 1980, 95 pp. Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Compte rendu par Gérard Dion Relations industrielles / Industrial Relations, vol. 35, n° 3, 1980, p. 598-599. Pour citer ce compte rendu, utiliser l'adresse suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/029103ar DOI: 10.7202/029103ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 14 February 2014 09:20 Ouvrage recensé : Les syndicats indépendants au Québec : un aperçu de leur situation, par François Delorme et Diane Veilleux, Coll. « Études et recherches », Centre de recherche et de statistiques sur le marché du travail, Québec, ministère du Travail et de la Main-d’oeuvre, 1980, 95 pp. 598 RELATIONS INDUSTRIELLES, VOL. 35. NO 3 (1980) aux considérations théoriques de la première partie. Elle en arrive à formuler des proposi- tions qui confirment des réalités vécues en Amérique du Nord, comme par exemple, «le fait qu'en échange de la reconnaissance totale du fait syndical, les organisations de travail- leurs se sont retrouvées liées par des engage- ments très contraign

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.